Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 10:00

Ayashi-no-Ceres.jpgPour continuer dans la famille des Shojo Manga, voici certainement mon préféré juste après Nana...
Comme Fushigi Yugi, Ayashi no Ceres est une oeuvre de Yuu Watase.
Si elle fut publiée à partir de 1996, après la fin de Fushigi Yugi, l'auteur en eu l'idée bien avant le début de sa carrière de mangaka. Seulement, l'idée qui lui trotait dans la tête n'était pas aussi rose que celle qui couvre aujourd'hui les pages du manga...

Après le monde fantastique de Fushigi Yugi, nous retrouvons un monde bien réel, le Japon de nos jours, avec ses lycéennes aux cheveux décolorés et aux chaussettes tombantes! ^__-
Seulement, au milieu du lot de lycéens qui peuplent l'archipèle, la vie de deux d'entre eux va basculer le jour de leur 16 ans. Leur monde si normal va devenir sang et combat lorsqu'ils vont réellement prendre conscience de leur héritage familiale. Si le scénario de départ était trop noir et sanglant pour Shojocomic, un magazine de pré-publication de manga pour jeunes filles, le scénario revisité d'Ayashi no Ceres n'est pas non plus totalement rose.
A côté d'Ayashi no Ceres, Fushigi Yugi fait très enfantin, très sage en fait... Les petits tracas de Miaka s'éclipsent vite devant la vie déboussolée d'Aya, la nouvelle héroine de Watase.

 Résumé :
L'histoire commence la vieille des 16 ans d'Aya et Aki Mikage, deux jumeaux tout ce qu'il y a de plus normaux. Aya est une fille au caractère bien trempé, tête de mûle et vive. Aki, son frère, est plus calme et réservé, même s'il a toujours le mot pour vanner sa soeur adorée. Tout débute avec une visite chez une voyante qui prédit à Aya que le jour de ses 16 ans sa vie basculera. Comme toutes les filles de son âge, Aya n'y croit pas et se remonte le moral avec un Karaoke...
Le lendemain, invités pour fêter leur 16eme anniversaire chez leur grand-père, ils se retrouvent tous les deux devant une mystérieuse boite qu'on leur demande d'ouvrir. Devant toute la famille réunie, la boite est ouverte et l'équilibre de leur univers rompu...
Aya découvre alors que sa famille descend d'une nymphe céleste et qu'elle en est la réincarnation... Malheureusement, ce genre de chose n'annonce rien de bon puisque son grand-père veut la tuer, pour éviter qu'elle ne détruise la famille Mikage. Aidée et soutenue par des personnes qui lui étaient au départ étrangère, Aya va devoir réapprendre à vivre loin de son frère, de ses parents et de ses anciens amis... Amitié et amour sont au rendez-vous, seulement comment trouver la tranquilité d'esprit lorsque l'homme qu'on aime est le larbin des Mikage?


 J'ai particulièrement apprécié ce manga, très loin de Fushigi Yugi, pour les questions très humaines qu'il soulève. La création d'une race supérieur par exemple est le thème principal de l'histoire, la race des gagnants, des descendants de la Nymphe, chose que combat si hardemment Aya et ses amis. Mais il y a aussi le monde qui change, le passage du monde de l'adolescence à celui d'adulte qu'Aya subit en l'espace d'une journée, lorsque sa famille décide de la tuer. Et la naissance d'un amour, lorsque l'on est encore jeune, déboussolée, puis les soucis de retrouver celui qu'on aime et enfin vivre avec lui... C'est un manga humain, même si son monde erre entre le fantastique, l'horreur parfois et la science fiction.
Il reste certainement que nous n'aurions peut-être pas fait les même choix qu'Aya à sa place... Son amour immodéré pour Toya ne plait pas à tous les lecteurs (n'est-ce pas Ayako-Chan?), il reste qu'Aya n'est pas une idiote doublée d'une simplette comme Miaka, c'est une jeune fille normale qui se retrouve confronter à l'horreur de se voir séparer de son frère, être la responsable de la mort de son père ou encore du comas de sa mère, sans compter toutes les victimes que vont faire les Mikage sur leurs recherches pour obtenir des êtres supérieurs...
Mais attantion, Ayashi no Ceres, sous-titré en français : un conte de fée céleste, n'est peut-être pas un joli conte pour petites filles!

Ayashibunko01.gifayashibunko02.gif Petite carte d'identité du manga :

Titre français : Ayashi no Ceres, un conte de fée céleste
Titre original : Ayashi no Ceres
Auteur : Yuu Watase
Editeur original : Shogakukan
 Editeur français : Tonkam
Années de publication : 1996-1998 (2000 pour la France)
Nombre de volumes : 14 (Terminés au Japon comme en France)

 Il existe, comme pour Fushigi Yugi, une série animée de 24 épisodes. Produite en 2000 par le même studio de Fushigi Yugi, studio Piero, elle est disponible en France et en dvd (coffret de 5 dvd) chez Dybex. Comme toujours, l'oeuvre originale n'est que le point de départ et certaines scènes passent à l'as... Je trouve cela très dommage... Pour ma chance, j'ai découvert Ayashi no Ceres avec l'animé et le manga m'a encore plus contentée que sa vidéo. 

Quelques images du manga rien que pour vous :

Ayashi-no-Ceres2.jpgAyashi-no-Ceres-yuhi.jpg


 

Un petit site pour en voir plus : Celestial Serenade

Note : Je tiens à préciser que les images présentes sur cet article sont la propriété exclusive de leur auteur, Yuu Watase, de ses ayants droits, Shogakukan et Tonkam, et sont présentes dans cet article à titre de présentation et d'illustration de l'oeuvre de madama Watase. Je n'en possède en rien les droits et vous remercie de ne pas les copier.


Have Fun et bonne lecture! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Manga
commenter cet article

commentaires

sugi la fourmiz 18/09/2007 17:45

A l'époque j'ai suivi l'histoire de le magazine de prépublication Shôcomi Oui ma soeur et moi (enfin surtout elle..moi pas trop les mouens :(( ) on achetait ce magazine!(on n'en achète plus aucun) sniiiiiiiiiifff TOYAAAAAAAAAAAAAA! Hum comme tu le vois j'étais fan lol Bouhhh je voulais pas qu'il meuuuuuuuuuuuur!

Chen Jie 18/09/2007 17:51

Oui, j'ai relu ce week end le manga... plus exactement hier soir j'ai terminé avec les tomes 10 à 14 et... raaahhhh j'ai encore chouiné comme pas possible avec Toya, Chidori et Shuro (ma p'tite chouchoutte de l'histoire...)J'ai une amie qui ne supporte pas Toya, lui reproche d'être sans sentiment, vide... et surtout bon qu'à s'attirer des ennuis... et les refiler à Aya. Du coup elle est pro-Yuhi à fond!! ^__^Ayako, si tu passes par là... tu vois que j'ai une belle image de Yuhi à la sortie de la douche rien que pour toi!  ^___^'

Francisco 15/09/2007 14:06

OK pour ton blog dans l'animation.
Il y a 9 blogs en attente mais j'ai ceux qui viennent jamais voir et il y a ceux comme toi qui viennent de temps en temps, donc pas de problème pour toi car enplus j'aime bien ton blog et c'est un plaisir de le mettre dans une nouvelle animation.
Bonne après midi.

Chen Jie 15/09/2007 14:09

Merci Francisco! Bonne aprèsm et bon week end à toi aussi!Remet toi bien surtout! ^__-

shin haiah 15/09/2007 13:17

Chuis une vraie brêle en manga, connais que dale , de chez ... que dalle .... :)

Chen Jie 15/09/2007 13:26

Il y a un début à tout! ^__-

Lody 15/09/2007 12:54

Quoi personne n'a encore félicité notre envoyée très spéciale .... oui toi Chen !!
J'adore ta façon de raconter et de nous donner envie de connaître toujours plus cette culture, ces coutumes, ces histoires ;o)
Bravo ca a l'air vraiment intéressant ton histoire j'aime beaucoup quand ca touche à des choses humaines ....
Bon week end Chen :0010:

Chen Jie 15/09/2007 13:10

Merci!! Je te conseille effectivement ce manga, très féminin et très touchant sans toujours être très gnangnan...et puis félicitation, tu es la 600 eme... donc tu sais déjà ce qui va t'arriver!! >^__^

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement