Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 23:33
Voici une seconde oeuvre de Tsukasa Hojo qui me tient tout particulièrement à coeur : Family Compo, ファミリーコンポ (famiri konpo) ou aussi titré F. Compo.

familycompo1.jpg
C'est en 1995 que l'auteur de City Hunter se lance dans le projet d'une nouvelle aventure, après le flop de sa précédente oeuvre Rash. Mais cette fois Hojo semble dépasser la dose suportable pour la rédaction du magazine de pré-publication "Jump!". Têtu, il le dit lui même, et pour traiter d'un sujet qui lui tient à coeur, il quitte donc l'équipe de "Jump!" pour intégrer celle du magazine "Allman", toujours à la Shueisha, dirigé vers un public plus mature. Un an plus tard, "Allman" assiste à la naissance de Family Compo et des aventures de Masahiko Yanagiba.

Hojo n'est pas tombé sur la tête en s'interessant soudainement au quotidien morose d'un étudiant japonais, délaissant les bimbos de Cat's eye et les coureurs de jupon de City Hunter. Non... Hojo est toujours Hojo et nous prépare un sacré moment de rigolade.
Mais voila, je vous entend déjà murmurer dans votre coin, vous demandez ce qui a bien pu choquer la rédaction de Jump! dans le projet de cette oeuvre... Et bien, pour aussi surprenant que cela soit, Family Compo va nous faire découvrir, en suivant les mésaventures de Masahiko, que ce qui semble être n'est pas toujours ce qu'il semble et que l'habit ne fait pas... la femme! Jouant encore dans le domaine des tabous et l'éveil au monde adulte, Hojo nous entraine dans le monde trompeur des travestis. On peut comprendre que ce projet est refroidi les gens de Jump! ^__-

F-compo-Shion.jpgRésumé de l'histoire :
Masahiko Yanagiba, jeune diplomé de son bac, est orphelin. Son grand manque, de toute sa courte vie, est de n'avoir jamais connu une vraie famille, heureuse, joyeuse, avec des parents qui s'aiment et qui l'aiment. Fils unique, sa mère est décédée lorsqu'il était tout petit et l'a laissé aux soins rares d'un père absent. Elevé tout seul ou presque, à la veille d'entrée à l'université, Masahiko reçoit une visite des plus déconcertante : sa tante, la femme du frère de sa mère, lui propose de prendre soin de lui et de venir vivre dans sa famille. Le soucis de Masahiko est qu'il ne connait pas le moindre la famille de sa mère et qu'il ignorait qu'il avait un oncle, et par là même une tante. Mais face à une tante aussi jolie il est difficile de résister.
Pour faire un essai, il est invité à la fête en l'honneur du seizième anniversaire de sa cousine Shion, le soir même.
Aussi jolie que sa mère, Shion se révèle pourtant être une petite peste qui aime tourner Masahiko en bourique. Découvrant cette nouvelle famille dont il égnorait encore l'existance quelques heures avant, Masahiko fait connaissance avec le métier de son oncle, mangaka à succès (mise en abime de l'auteur), et du studio d'assistants de ce dernier, composé uniquement de femmes peu communes! En effet, Masahiko va très vite comprendre que ces dernières sont en faites toutes des hommes travestis.
Mais ce n'est pas tout, très vite il découvre le reste: sa tante est en fait son oncle et son oncle... est sa tante!! Et oui, monsieur et madame ont inversé les rôles! Quand à Shion, sa si séduisante cousine, impossible de savoir s'il s'agit vraiment d'une fille ou bien d'un garçon.
Embarqué d'aventures en quiprocos, Masahiko réussira-t-il à membre à part entière de cette famille pour le moins hors norme?!


Signée d'une main de maître et d'un humour aussi décapant que génialissime, cette oeuvre de Hojo est certainement l'une des plus réussies graphiquement de la carrière de ce mangaka aux mains d'or. Personnages comme décors, tout est soigné et merveilleusement dessiné. Qui plus est, la mise en abime de l'auteur à travers le personnage de Sora, la vraie soeur de la mère de Masahiko, et le métier de mangaka exercé par celui-ci rend les petits soucis du quotidien encore plus délirants et véridiques. Comme par exemple les nuits blanches passées à dessiner des planches à la chaine malgrè la fièvre, ou encore la responsable du magazine de pré-publication passant toutes les semaines faire la collecte des planches.

Malheureusement, suite aux nombreux soucis rencontrés par les oeuvres de maître Hojo à l'étranger, depuis 2004 Family Compo n'est plus disponible en librairie... En effet, suite à des plaintes de fans et des maisons d'éditions étrangères qui ne respectaient pas le format original des oeuvres, la Shueisha et Tsukasa Hojo ont rompus tous les contracts pour n'en signer qu'un unique par pays. Ainsi, depuis 2004 Panini Comics se trouve l'unique détenteur des droits en France des oeuvres déjà produites et à venir de Tsukasa Hojo. Ainsi, les oeuvres déjà publiées ont été retirées de la vente. Family Compo sera un jour rééditée par Panini Comics, reste à savoir quand!! FamilyCompo.jpg
En attendant, les 14 tomes de Family Compo, sortis en 1999 chez Tonkam, sont toujours disponibles en occasion...

Carte d'identité du Manga :

Titre : Family Compo ou F. Compo
Titre original : Famiri konpo ファミリーコンポ
Auteur : Tsukasa Hojo
Editeur japonais : Shueisha
Editeur Français : Editions Tonkam, contrat terminé en 2003. En attente des édition Panini.
Nombre de tomes : 14 (série terminée)
Nombre de tomes en France : 14 (chez Tonkam, disponibles en occasion)
Prix indicatif : 7,50€ (prix Tonkam en 2004)
Années de production : 1996-1998



Je tiens à préciser que les images présentes sur cet article sont la propriété exclusive de leur auteur, Tsukasa Hojo, de ses ayants droits, Shueisha et Panini Comics pour la France, et sont présentes dans cet article à titre de présentation et d'illustration de l'oeuvre de monsieur Hojo. Je n'en possède en rien les droits et merci de ne pas les copier.

Bonne lecture et Have Fun!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Manga
commenter cet article

commentaires

Hisa 01/10/2007 13:29

Je trouve qu'elles se ressemblent à la fois dans le même manga (genre dans Angel Heart, la fille (sais plus son nom, c'est malin) euh, Glass Heart elle ressemblait à d'autres persos féminins qui faisaient des apparitions) mais elles se ressemblent aussi d'un manga à l'autre (par exemple, pour F. Compo, Shion ressemble à Glass Heart)

Chen Jie 01/10/2007 13:36

Je ne trouve pas... mais dans ce cas on peut aussi dire que Masahiko ressemble à Ryo et au pauvre flic de Cat's eye... >__>

Hisa 01/10/2007 13:17

Je n'ai jamais eu l'occasion de lire ce manga, malheureusement, mais je connaissais l'histoire et j'avoue que ça me plairait bien de les lire. Enfin difficile à se procurer maintenant on dirait. En tout cas, le dessin est très beau et je le trouve assez proche de "Angel Heart". Le seul truc que je pourrais reprocher à Tsukasa Hojo, c'est que ses personnages féminins se ressemblent beaucoup trop.

Chen Jie 01/10/2007 13:21

Oui, depuis les années 90 Hojo a un style mature, et il ne change plus beaucoup en fait de ce qu'il est aujourd'hui. Tu trouves que ces femmes se ressemblent? Dans le même manga ou d'un titre à l'autre??

vinnce 01/10/2007 09:34

Bonjour chen jienette merci pour tous ces résumés bonne journée :0010:

Chen Jie 01/10/2007 13:19

De rien mon biloute!!

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement