Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 16:03
Death Note est un manga oscillant entre Shonen et Seinen manga. Dessiné par Takeshi Obata (Hikaru no Go) et scénarisé par Tsugumi Ôba, c'est l'un des plus grands succès de la bd nippone, ces dernières années, publiée dans le magazine hebdomadaire de pré-publication "Weekly Shonen Jump!" de la Shueisha.



C'est en 2004 que sort  cette bombe nommée "Death Note". En 12 tomes et rien de moins que 108 chapitres, les auteurs nous content une histoire fantastique, bien que dans l'air du temps, celle du droit ou non que l'homme a de prendre la vie à autrui, même à un criminel.

Résumé de l'histoire :
Light Yagami est un jeune lycéen de 17 ans tout ce qu'il y a de plus normal, hors mi le fait qu'il est le premier de son lycée et qu'il se prépare à entrer dans l'université la plus prestigieuse du Japon pour devenir un policier, comme son père, et résoudre les affaires les plus compliquées. Passionné d'affaire criminels, Light possède un sens aigu de la justice et rêve de pouvoir un jour nettoyer son pays de toute la racaille dont les médias parlent tous les jours, pour qu'enfin chacun vive dans un monde paisible sans crime. Utopique le petit Light...
Mais voila qu'un jour, il trouve sur son chemin un étrange carnet noir au titre pour le moins étrange : "Death Note". Le ramassant, il découvre à l'intérieur une notice écrite en anglais expliquant comment utiliser le carnet. Celui ou celle dont le nom sera écrit dans la Death Note mourra dans les  40 secondes, il faut aussi avoir en tête précisément le visage de la personne autrement la mort ne surviendra pas. Seulement, le carnet ne va pas seul, il est accompagné de son propriétaire, un Shinigami (dieu de la Mort en japonais) du nom de Ryûk, qui s'ennuyait si fortement dans l'autre monde qu'il a décidé de venir observer les humains et céder à l'un d'entre eux le droit d'user de sa Death Note.
Lors que Light décide d'essayer le carnet, il réalise qu'il vient de prendre une vie, il est tout d'abord écoeuré. Mais très vite il prend conscience du potentiel de la "Death Note" et se lance dans un projet plus grand : nettoyer le Japon, et pourquoi pas le monde, de tous les criminels qui existent. Fasciné, Ryûk reste en observateur.

Il ne faut pourtant pas longtemps aux autorités et à la police japonaises pour remarquer que quelque chose d'anormal se passe. La forte mortalité des criminels ne fait que monter et inquiète hautement les politiciens. Pendant ce temps, le peuple japonais se sépare entre ceux qui soutiennent ces meurtres, attribués à un anonyme Kira ("Killer " prononcé en japonais), et ceux qui s'insurgent contre un tel procédé. Kira est devenu le criminel numéro un du pays en chassant les criminels...
C'est dans cette effervescence que surgit soudainement un dénommé "L", détective privé à l'identité secrète ayant résolue les affaires les plus compliquées de ces dernières années. Très vite, L lance l'hypothèse que "Kira" puisse être un lycée ou un étudiant. Light, touché dans sa fièreté, déclare donc la guerre au mystérieux L en tantant de le tuer. Son seul souci est qu'il lui faut connaitre le vrai visage et le vrai nom de sa victime pour s'en débarasser...


Sombre, mystérieux, halletant et grinçant, Death Note n'est pas un manga puéril pour adolescent. C'est un véritable sujet moderne, en rapport avec ces Droits de l'Homme que nous brandissons à tord et à travers parfois sans vraiment avoir conscience de tous leurs sens. Grinçant et choquant, il remet en cause l'utilité de la peine de mort et la valeur du jugement des hommes sur d'autres hommes. 

Pour votre culture générale, le Japon est, avec les USA entre autre, un des pays démocratique qui encore aujourd'hui permet la peine de mort en jugement suprême. Qui plus est, Death Note s'inscrit dans un contexte international et national houleux au sujet de la légitimité de la peine de mort. 
Rappelons le, le manga sort en 2004. Il va de soit que le scénario a été préparé quelques temps à l'avance. Hors en 2003, le conseil de l'Europe  adopte une résolution  pour l'abolition de la pein de mort aux USA et au Japon. Il va sans peine de comprendre que ce qui chez nous a du passé comme un courant d'air, à fait figure de tempête au Pays du Soleil Levant. Le sujet est lancé !

Visiblement, les japonais sont très partagés, encore aujourd'hui sur cette question. C'est d'ailleurs pour cela que durant sa présence au poste de ministre de la Justice, Seiken Siugura, d'octobre 2005 à Novembre 2006, refusa de signer le plus petit ordre d'execution. Malheureusement, à son départ du poste, le suivant remis les couverts sur la table et les exécutions reprirent.

Death Note est donc comme un gros cheveux sur la soupe miso, une mouche sur un sashimi bien frais. Le style graphique n'y ôte rien.  Soigné, méticuleux, Obata nous offre des pages magnifiques, alternant entre ombre et lumière, entre un Light Yagami des plus posés et maître de sa personne et un Kira diabolique qui ne montre son vrai visage qu'à Ryûk, son fidèle Shinigami.  Reste seulement à savoir qui finira par être le chat et qui la souris!! Les couvertures n'ont rien à envier aux pages du manga, sombres, maccabres, elles démontrent la maitrise d'Obata aussi bien avec un crayon qu'un pinceau.
En résumé : passionnant, bien rythmé et possèdant un suspence à toute épreuve, c'est un superbe jeu du chat et de la souris.

DeathNote-film2.jpgPour les mordus de la Death Note, comme moi, les japonais ont trouvés le domaine riche en potentiel merchandising! Comme toujours, un animé, fidèle en haut lieu au manga, a vu le jour. Quelques 37 épisodes de bonheur, aujourd'hui licencié chez  Kana Vidéo (le détenteur des droits pour le manga en français est déjà Dargaud/Kana), et une probable saison deux à venir (rien n'est confirmé à l'heure d'aujourd'hui.
De plus deux films en prise de vue réelle sont déjà sortis au Japon en 2006, un troisième est en cour.

A cela on peut ajouté toute la panoplie habituelle du fan, du carnet aux boucles d'oreilles, tout existe pour faire le bonheur des lecteurs et le malheur des porte-monnaies!


Carte d'identité du Manga :
Titre : Death Note 
Titre Original : デスノート (desunôto)
Auteurs : Takeshi Obata (dessin) et Tsugumi Ohba (scénario)
Editeur japonais : Shueisha
Editeur francophone : Kana (Dargaud-Lombard)
Nombre de volumes en japonais : 12
Nombre de volumes publiés en France : 5 (le 6eme cette semaine!)
Années de production du manga : 2004-2006
Prix indicatif :  5,95€



Je tiens à préciser que les images présentes sur cet article sont la propriété exclusive de leurs auteurs et de leurs ayants droits, Shueisha et Kana, et sont présentes dans cet article à titre de présentation et d'illustration de l'oeuvre. Je n'en possède en rien les droits et vous remercie de ne pas les copier.

Bonne lecture!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Manga
commenter cet article

commentaires

Bouzigues 23/01/2008 17:35

Ca donne envie de le découvrir. Je cherchais justement une nouvelle série à bouquinner. Merci

Chen Jie 23/01/2008 22:22

C'est une très bonne lecture, palpitante, intrigante... et un excellent suspens!! Que 12 tomes, pourtant à l'orée du 8 on ne se doute encore pas de la fin... on attend, on trépigne!

wings.of.hope 09/10/2007 18:51

Salut Chen Jie. Je viens de commencer ce manga, et je suis pas déçu. L'histoire est originale et interressante, et le style graphique fin et net.
Un très bon manga.

Chen Jie 09/10/2007 23:44

Oui, c'est un très bon choix de lecture ^__- .

Zuzu 04/10/2007 14:45

super ton blog bonne continuation, j'adore le design

Chen Jie 04/10/2007 14:56

Merci Miss Zuzu!! Le design est tout neuf d'hier soir!

Kissthesky 02/10/2007 23:49

Juste un petit passage chez toi avant de faire dodo.....rôôôhhhh....je suis chez toi.... :o) ...je te vois ... héhéhé..... wouahou...pas mal ..... bref !!!!
Je voulais te dire que je préférais avant ton blog , avec ce fond , ton texte est trés difficile à lire ;o) !
Je dis ce que je pense , désolé ;o) !
BisouXXL ;o)

Chen Jie 02/10/2007 23:52

ba tu es le premier à te plaindre... faut changer tes lunettes!! >__

Moa 02/10/2007 19:51

Bonsoir Chen Jie ;-)
Je ne suis pas fan de cette littérature, mais rends hommage à ton article remarquable en tous points. Cela représente un travail considérable.
Bonne soirée, bises.

Chen Jie 02/10/2007 23:14

Merci, mais souvent on me répond la même chose... pas fan de manga... de la part de ceux qui n'ont jamais essayé!! ^__^

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement