Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 19:23
Le nouvel an chinois n'est pas si loin derrière nous et vous vous souvenez certainement de ce qu'est le Zodiaque Chinois.
"Fruits Basket" est un shojo manga, comprenez qu'il a été réalisé dans l'objectif de cibler spécifiquement les jeunes-filles (japonaises). Rôle qui, de par sa popularité, s'est forcément étendu au delà de la sphére prédéfinie. Si le nom ne préfigure pas vraiment le sujet de l'histoire, il vous impose déjà une vision de fraicheur et de diversité, un panier de fruits tout simplement. 

undefined
Le succès de "Fruits Basket" :
Icone d'une génération au Japon et au delà, adapté en animation pour une partie, "Fruits Basket" est un succès planètaire, que cela soit dit.

Mais loin du sujet de "Death Note" ou des shonen manga qui généralement remportent tous les trophés de ventes, "Fruits Basket" évoque la vie quotidienne de quelques jeunes japonais, le tout accès autour de son héroïne, Tohru.
Fidèle aux canons habituels du Shojo, comme "Fushigi Yuugi" dans un autre style, la dite héroïne n'est pas très intelligente, pas très douée, pas très riche, mais elle a un coeur en or, privilégie l'amitié et veut toujours voir la vie du bon côté.
Tohru vous donnera certainement l'idée d'une bécacine, c'est la volonté même de l'auteur,  Natsuki Takaya, qui nous la présente comme la reine des têtes en l'air, le sourire bêta et  la brave fille pas plus futée que ses chaussettes. Elle, l'auteur, n'hésite même pas à nous le rappeler au travers des paroles souvent très durs des autres adolescents à propos de Tohru. Mais voila, c'est la réalité de la vie, Tohru est une exclue de par ses capacités intellectuelles réduites et sa pauvreté. Pour autant, Tohru est quelqu'un de décidée que rien n'arrête, volontaire à défaut d'être perspicace, elle va tout faire pour rendre ses lendemains meilleurs!


undefinedPourquoi "Fruits Basket" ?
Pour nous petits français, le titre "corbeille de fruits" ne nous dit naturellement rien de bien concret, en dehors de ce qu'il évoque directement. Pour tous jeunes japonais à qui ce manga se destinait initialement, c'est un jeu. Un jeu enfantin et simple qui se joue souvent au jardin d'enfant. Il consiste à faire apprendre et mémoriser aux jeunes japonais les fruits, cela va de soi. Chacun des joueurs est désigné sous le nom d'un fruit, puis un des enfants appelle chaque fruit chacun son tour. Celui qui n'est pas appelé a perdu... 
L'histoire du manga est construite autour de ce jeu qu'adorent les enfants et auquel jouait Tohru petite, mais où on lui donnait à chaque fois la place de l'onigiri (boulette de riz, enveloppée d'une feuille d'algue Nori, fourrée souvent à la bonite et ornée d'une prune salée), ce qui bien entendu n'a rien à faire dans un panier de fruit.

Sous cette métaphore, l'auteur nous parle de la différence, le sentiment de se sentir rejeté si spécial de l'adolescence, le fait de ne pas être comme les autres. 
L'ensemble de l'oeuvre (23 tomes, série terminée au Japon comme en France) prend ainsi le parti de l'anti-racisme, quelqu'il soit, sous la couverture du fantastique, là où l'importance du zodiaque chinois entre en jeu.


Résumé :
Tohru Honda est lycéenne et orpheline. Ayant perdu très récemment sa mère, son grand-père ne pouvant la logée momentanément dans sa maison en travaux, elle décide de ne rien dire à ses amies et de camper dans les bois proches de son lycée. Travaillant le soir comme femme de ménage, pour payer ses frais d'études, elle n'est pas des plus douées mais reste pour autant quelqu'un de volontaire.
Quand un jour elle découvre que le meilleur élève de sa classe, Yuki Soma, habite tout près, elle se retrouve vite recueillie par son cousin, Shigure, qui voit en Tohru une bonne occasion d'avoir une femme à tout faire sous la main, lui propose de l'héberger gratuitement en échange de ses talents de ménagère.
Mais très rapidement elle découvre le secret des Soma , certains de ses membres se transforment en un des douze animaux du zodiaque chinois au contact d'une personne du sexe opposé...
Voila une nouvelle vie qui promet bien des aventures!



undefinedEn bref :
Avec légerté et douceur, bonne humeur, humour et justesse, l'auteur nous emporte dans ce conte qui pourrait tout à fait figurer dans les récits des grands sages de l'antiquité chinoise.
Basé dans le monde japonais d'aujourd'hui, c'est l'occasion pour l'occidental curieux de découvrir la vie quotidienne au pays du soleil levant, de se familiariser avec le Japon que les touristes ne voient pas forcément.

Le style :
Côté style artistique, je reconnais que le dessin n'est pas du plus raffiné, surtout sur les premiers tomes, mais s'arrêter à ce détail serait passer à côté d'un des grands monuments du Manga traduit en français. Il faut passer outre les grands yeux et oser faire glisser le shoji (cloison coulissante japonaise traditionnelle) pour découvrir un autre monde.

L'animé :
Pour ceux qui préfèrent les images animées à celles figées sur du papier, il existe une courte série animée, éditée en dvd en France chez Declic Image. 26 épisodes qui vous conduisent aux environs du tome 5... Après pour finir il faudra tout de même se mettre à lire!! ^__^

undefinedCarte d'identité du Manga :
Titre original : フルーツバスケット (Furutsu Basuketto)
Titre français : Fruits Basket
Auteur : Natsuki Takaya
Editeur japonais : Hakusensha
Editeurs français : Delcourt / Akana
Année de création au Japon : 1998
Année de publication en France : 2002-2008
Nombre de tomes : 23 (série terminée)
Genre : Shojo
Prix indicatif : 5, 95€



Bonne lecture et Have Fun!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Manga
commenter cet article

commentaires

K.Rine 09/03/2008 09:45

Tu as su résumer avec brio l'univers de Fruits Basket !
J'ai découvert ce manga l'an passé et je dévore les tomes (en me raisonnant car si je m'écoutais je les achèterais tous !) petit à petit. Tohru est vraiment attachante, et j'en suis bientôt à ma moitié de la collection. Cependant, l'afflux de nouveau personnage me perturbe parfois un peu, je me mélange des fois ;)
Très bonne journée
K.Rine

syboule 06/03/2008 17:09

ça à l'air pas mal tut ça

bon jeudi

sugi la fourmiz 06/03/2008 11:09

Je passe en vitesse! Je viendrai lire ça plutard ^_^
Je peux déjà dire que j'adore ce manga!!! J'ai pas fini de le lire (j'ai du retard lol)
bisouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus
sugi la fourmiz

Chen Jie 06/03/2008 12:04

Moi non plus, je n'ai pas finis... pour le moment j'ai pas de sous pour ça.

Lunalithe 05/03/2008 23:52

Ah ben non, j'avais pas vu!!! La honte quand même... En ce moment j'écoute Moulin Rouge en boucle faut dire ^^

Pourquoi t'as plus de musique?... C'était trop lourd pour ton blog?...

Et ben en tout cas, merci pour tous tes jolis articles ^^ Eux au moins, ils seront toujours là ^^

Bisous :0010:

Chen Jie 05/03/2008 23:55

Parce que radioblog est fermé pour travaux... :0001: Et comme je ne veux pas m'embêter avec autre chose, plus de zik! na!

Lunalithe 05/03/2008 23:42

Ah là là!!! Fruits Basket!!! que j'aime ce manga!!! Même si c'est bien vrai que l'auteur se cassait de moins en moins la tête pour dessiner au fur et à mesure...
Mais l'histoire, qu'est-ce que c'est beau!!! J'adore aussi l'animé (je trouve que les voix japonaises sont vraiment très bien trouvées, contrairement aux voix françaises, que j'ai essayées 5 minutes avant de dire "ouais allez c'est bon, laisse tomber!!) Les voix de Tohru, Yuki et Momiji sont juste géniales en japonais ... et ridicules en français!!
La musique est magnifique (merci au passage de nous en faire profiter sur ton blog Chen Jie ^^) et il y a quelques épisodes mémorables (celui de Hatori et Kana, m'a arraché plus d'une larme...)
C'est un petit trésor ce manga, avec en effet un vrai appel à la tolérance et l'acceptation des autres... et de soi aussi.

Gros gros bisous Chen Jie :0010:

Chen Jie 05/03/2008 23:46

Malheureusement, tu auras remarqué depuis le temps (enfin j'espère) que je n'ai plus de musique sur le blog!! :0001:Mais il est vrai que la musique de l'animée est très réussie ^__-

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement