Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 20:43
undefinedJe ne vous avais pas parlé de films chinois depuis quelques semaines, pour rouvrir le bal, je vous propose un genre nouveau sur le blog : une Comédie Musicale.
Mais attention, Perhaps Love n'est pas n'importe quelle comédie musicale. Les chinois ne sont pas forcément des habitués, comme les américains de ce genre, et ils n'avaient pas tenté le genre depuis... 25 ans!
Pour être exacte, les comédies musicales à la chinoise étaient une spécialité de la Show Brothers (la 36eme chambre de Shaolin... dans un autre genre!) depuis les années 1950

Autant vous prévenir, ne vous attendez pas à un "Chiccago" version sinisée. Son réalisateur prétend même que son film n'est pas une comédie musicale, seulement un film d'amour parlant d'une comédie musicale...
Il est certain que loin des stéréotypes hollywoodiens, c'est une production atypique avec une narration atypique!  Si on y ajoute quelques acteurs de talents (venus de Chine continentale, de Taiwan, de Hong Kong et de Corée du Sud!), un zeste de musique entrainante et des costumes souvent dignes de Broadway, voila le cocktail exotique proposé par Peter Ho-Sun Chan.

Résumé :
Ni Wen, grand réalisateur chinois, s'aprète à tourner son prochain film : une comédie musicale mettant en scène son égérie et compagne, Sun Na, dans le rôle d'une jeune fille amnésique.
Pour le rôle du petit ami oublié de Sun Na, il choisit un jeune acteur de Hong Kong, Lin Jian-Dong.
Sun Na, hautaine et distante, est la grande star incontestée du cinéma chinois du moment. A l'opposé, Lin est certe loin d'être un débutant mais commence tout juste à percer. Quand à la conférence de presse sur le film a venir les journalistes lui demande la raison de son choix, il répond succintement "bon réalisateur, belle actrice, bon cachet". Mais nous laisse percevoir une explication toute autre...
C'est alors qu'au milieu du présent ressurgit le passé, un passé enfouit mais jamais oublié pour Lin. Comment, alors qu'il était étudiant réalisateur en Chine, il a fait la rencontre d'une petite danseuse de cabaret nommé Sun Na...

undefined


Entre fiction (imaginée par Ni Wen) et réalité (le passé de Sun Na et Lin Jian-Dong) le film oscille au point de paraître devenir fou par moment. Triangle amoureux, l'histoire pourait être banale... Mais nons! Originale, on ne peut en dire le contraire, mais parfois frollant le mièvre. Pour autant le réalisateur et les scénaristes ont su éviter les stéréotypes avec une fin qui fit remonter l'histoire dans mon estime. Une agréable surprise je dirais.

undefinedC'est un bon plaisir, un moment agréable, rien que pour la musique, les décors (les couleurs sont magnifiques!), les costumes, et les voix des acteurs qui l'ont découvre ou redécouvre. Qui aurait imaginer Takeshi Kaneshiro chantant avec cette voix profonde ("à la Alan Rickman", m'a fait remarqué Laurence... alors que justement va sortir "Sweeney Todd")?
On peut ajouté que le le jeu des acteurs est irréprochable, puissant, profond, les sentiments que ressentent Sun, Lin ou Ni sont perceptibles, palpables. Mais qui s'attendait à autre chose avec de telles pointures?

Rien que pour le plaisir de vous dévoiler leur nom :

Jacky Cheung, dans le rôle de Ni Wen, acteur-chanteur Hong-Kongais de talent, touche à tout, il n'est mallheureusement pas très connu en Occident. On lui connait tout de même le rôle du bègue dans "Il était une foi en Chine", au côté de Jet Li, "Histoire de Fantômes Chinois", dans le 2 et le 3 aux côtés du regreté Leslie Cheung, et enfin dans "Une balle dans la tête" de John Woo où il joue en 1990.

Takeshi Kaneshiro est plus connu chez nous, rien que pour avoir prété son physique à un célèbre jeu vidéo japonais, ou ses débuts cinématographiques remarqués dans "Chunking Express" de Wong Kar-wai (au côté de Wang Fei, alias Faye Wong). On lui doit plus récemment "Turn Left, Turn Right", "Le secret des poignards volants" ou "The returner".

Enfin Zhou Xun, jeune chinoise de la génération de Zhang Ziyi, a pu déjà être aperçue dans "L'Empereur er l'Assassin" de Cheng Kaige (aux côtés de Gong Li dans un rôle mémorable!), "Suzhou River", "Beijing Bicyle", "Balzac et la petite tailleuse chinoise" et enfin "The Banquet" s'il sort un jour en France...

Sans oublier la présence de Jin Jin-Hee, acteur coréen des plus charmants, ou encore l'amusant Eric Tsang ("Infernal Affairs", "Infernal Affairs 2" et "Infernal Affairs 3"!!) à la filmographie aussi longue que le bottin new-yorkais!

La bande annonce :


Pour finir le film a reçu quelques récompenses :
-Meilleure Actrice 2006 pour Zhou Xun aux Hong Kong Film Critics Society Awards.
-Meilleure Actrice 2006 pour Zhou Xun aux Hong Kong Film Awards
-Meilleure Direction Artistique aux Hong Film Awards (2006)
-Meilleure Photographie aux Hong Kong Film Awards (2006)
-Meilleurs Costumes et Maquillage aux Hong Kong Awards (2006)
-Meilleure Bande Originale aux Hong Kong Awards (2006)
-Meilleure Chanson Originale aux Hong Kong Awards (2006)
-Meilleur Réalisatieur au festival du Film de Changchun (province de Jilin au Nord -Est de la Chine)


undefined Carte d'indentité du film :
Titre français : Perhaps Love
Titre chinois : Ru guo Ai - 如果·愛
Réalisateur : Peter Ho-Sun Chan
Acteurs : Jackie Cheung, Takeshi Kaneshiro, Zhou Xun, Jin Jin-Hee, Eric Tsang, Tie-long Shang, Sandra Ng Kwan Yu...
Scénario : Raymon To et Oi Wah Lam
Musiques et paroles : Peter Kam
Chorégraphies : Farah Khan
Année : 2005
Langue : mandarin
Pays : Chine
DVD français : Wild Side Production

Note : le DVD français contient la Bande Originale du film... un petit plus bien agréable!


Bon film et Have Fun!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Cinéma chinois
commenter cet article

commentaires

Claire 27/01/2008 04:29

J'adore les chansons de Jacky Cheung^^

agathe 26/01/2008 15:04

bonjour Chen Jie
merci d'être passée chez moi, merci de tout coeur pour ton commentaire. j'avais vu que la Chine censurait ob sur le blog d" Oursonne " , cela va s'arranger, c'est la Chine,c'est désolant mais c'est ainsi , il faut laisser du temps .
cela fait la seconde fois que je passe chez toi , mon ordinateur censurait ton article sur la comédie musicale
je n'arrivais pas à voir ton clip sur la bande annonce.
Je suis une inconditionnelle des films chinois, je ne sais pas combien de fois j'ai vu les poignards volants, je le regarde toujours comme si je le voyais la première fois,
je trouve beau ce cinémal chinois

Chen Jie j'adore ton blog, tu le sais , mais j'ai du mal à y mettre des commentaires, ta culture est tellement immense et la mienne tellement petite. Mais cela ne m'empeche pas d'apprécier , de lire avec intéret et passion
merci pour tout ce que tu nous fais connaitre
belle journée

Chen Jie 26/01/2008 15:22

Cela va s'arranger... je ne sais pas... Over-blog était une des rares plateformes françaises de blogs non-censurée en Chine jusqu'alors. Seuls certains blogs de la plateforme l'était. Mais vu les propos de certains français se trouvant en Chine (ou pas!), la quantité de sites adultes (et la Chine interdit totalement depuis longtemps la pornographie et même le peu de chose un tantinet trop érotiquement déplacé! Ils viennent justement de passer une loi encore plus forte en début d'année), la surveillance accrue avant les JO des cyber-cafés chinois, la fermeture d'un grand nombre... Enfin je ne pense pas que ça va passer "vite"! Cela fait déjà un an que les blogs étrangers étaient sur la selette d'être censurés totalement en Chine... Le temps... en Chine s'est une notion à deux mouvements. Celui du temps qui est de l'argent, qui a valeur économique et donc est important. Et il a le temps qui est l'évolution du peuple, qui est dangereux pour certains haut placés... et celui là il va souvent à recullons! Dans le domaine cinématographique, c'est la meilleure manière de le voir! Le secret des poignards volants et Cité Interdite sont des images même de ce qui se passe actuellement en Chine : une dynastie, un pouvoir qui se bat pour éliminer ce qui va contre lui... Je n'en dirai pas plus car ici je modère mes propos et mes idées, je l'ai toujours fait à fin d'être toujours accècible depuis la Chine. Même si aujourd'hui on ne l'est plus, j'estime qu'il y a des choses qui ne se disent pas, même si on a pas le même point de vue que les autres, pays ou population. Bon week end :0010:

[dd] :0010: 26/01/2008 14:38

Ca a l'air génial ! Ca change de ce qu'on connait tous !
Bon week end :0010

Chen Jie 26/01/2008 15:12

Génial... je ne dirais pas ça, mais distrayant, oui!

Lunalithe 23/01/2008 22:21

Bande annonce intéressante dis donc Et puis.... il est très mignon l'acteur ^^.

Chen Jie 23/01/2008 22:24

Koi??? Tu ne connais pas encore Takeshi O___oHummm... je vais voir pour poster pour demain soir la critique de "The Returner"... y a un besoin là!! :0036:

D&D 22/01/2008 16:48

Hmmm... Bien envie de le découvrir celui-là... très bons souvenir de Takeshi Kaneshiro dans Chungking Express...
Bisous Chen

Chen Jie 23/01/2008 22:26

Tu n'as pas vu "The Returner" et "Le secret des Poignards Volants"??

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement