Mardi 15 janvier 2008 2 15 /01 /Jan /2008 22:15
undefined Le parc Jingshan (竟山公元) aussi connu sous le nom de "colline du charbon" est, tout comme Bei Hai, l'un des nombreux parcs de Pékin issus des jardins impériaux.
Situé immédiatement au Nord de la Cité Interdite, à l'Est de Bei Hai, il forme une petite montagne culminant à 108 mètres au dessus des toits jaunes du palais impérial.
Si depuis les Yuan (dynastie mongole), ce jardin était réservé à la famille impériale, il est depuis 1928 ouvert au public, et depuis 1949 aux chinois, mais pas encore aux chiens!! 

undefined C'est sous le règne de Yongle, le battisseur de la Cité Interdite, que la colline est créée de toute pièce, à partir des déblais provenant des douves du palais impérial. On donne généralement 1420 pour date de création ...
Sa raison d'être s'inscrit totalement dans la vision que Yongle a de son futur palais impérial et de son empire. Sa fonction répond aux lois du Feng Shui, établies par Li Ji (livre des Rites). Elle se place au Nord de la Cité Interdite, protégeant le fils du Ciel, et ainsi l'empire, des influances néfastes septentrionales.
Il est vrai que Pékin se situe dans une vaste pleine, bordée à l'Ouest par quelques montagnes, mais pas au Nord, d'où pronviennent en hiver les vents glacés du Goby et les tempètes de sable du printemps...
Autre atout, du fait de sa hauteur, la colline put servir de poste de surveillance des environs (surtout qu'à l'époque impériale, personne ne pouvait construire plus haut que les toits de la Cité Interdite...). Cela n'empêcha pas les Ming (dynastie de Yongle) de se faire renverser, le loup était déjà dans la bergerie!


undefined Le nom de "colline du charbon" (Meishan en chinois) vient quant à lui d'une vieille légende. Selon cette dernière, un empereur de la dynastie des Liao (avant l'arrivée des Yuan au pouvoir en Chine), aurait enterré un dépôt de charbon à l'emplacement du futur jardin impérial Yuan et de la future colline de Yongle...

Il faut pourtant attendre la dynastie Qing (la dernière...) et le règne de Qianlong pour voir le parc s'agrémenter d'arbres fruitiers, d'animaux et de pavillons. Ce dernier agença en particulier la montée et la descente de la colline, Est et Ouest, de 4 kiosques, surmontant le sommet du pavillon du Printemps Eternel (Wanchunting).
undefined Tant est si bien qu'aujourd'hui, du nord comme du sud, l'on ne peut rater l'agréable silhouette verte de Jingshan, d'où jaillissent 5 toits jaunes.

Grand bouddhiste, Qianlong aménagea les 5 pavillons de statues bouddhistes. Mais de nos jours, seul le Wanchunting abrite encore une statue en bronze du Bouddha, les 4 autres furent volées par les troupes occidentales en 1900 (Révolte des Boxers).

Dernière petite histoire relative à Jingshan, dans l'angle Ouest du Parc un écriteau nous informe qu'aux branches de ces arbres l'empereur Chongzhen, dernier empereur de la dynastie Ming, se serait pendu. L'histoire veut effectivement qu'il se soit suicidé un beau jour de Mars 1644, alors que les troupes du général mandchou Li Zicheng pénétraient dans Pékin.
undefined Ainsi Jingshan, qui devait protéger les empereurs Ming des évenements néfastes, fut le théâtre de la mort du dernier fils du Ciel chinois... Ironique, vous ne trouvez pas?!

Du haut de Jingshan, la vue sur la Cité Interdite est imprenable. Depuis quelques années, un dome blanchatre aussi se dessine à l'Ouest de la place Tian'anmen, c'est le nouvel Opéra de Pékin. Vers le Nors Ouest, c'est Bei Hai et son magnifique Dagoba blanc, et tout au Nord voici les tours du tambour et de la Cloche, situés dans le prolongement exacte du Palais Impérial. Par temps clair, pas si courant à Pékin, vous pourrez voir undefined jusqu'aux trois building arrondis de la gare de Xizhimen, au Nord-Ouest.
Ce panorama est à l'origine du nom chinois du parc, Jingshan, la colline du Paysage...

Aujourd'hui Jingshan est un lieu vert et ombragé, méritant largement son nom chinois. Ses parterres de fleurs et ses bonzais sont célèbres dans toute la Chine, mais on y trouve aussi de nombreux calligraphes à l'eau, des danseurs et des personnes agées s'adonnant à leur Taiqi quotidien. Très connus des chinois comme des touristes étrangers, il est pris d'assault entre 10h et 16h par les photographes amateurs voulant tous immortaliser leur passage à Pékin par la Photo sur les toits jaunes...
Par contre, le matin de bonne heure, le dimanche ou le soir au couché du soleil, il est lieu agréable et calme où résonne seulement les rires des enfants qui vont au centre culturel dans le fond nord du parc, ou de la musique des groupes de danseurs.


undefined Informations complémentaires :
Nom du parc en chinois : Jingshan Gongyuan (竟山公元)
Horraires d'ouverture : 6h-21h30 tous les jours
Entrée payante : 2 Yuan en moyenne, 1 Yuan pour les étudiants (sur présentation de la carte d'étudiant chinois!)
Pour s'y rendre :
-Bus ligne 5 depuis Tiananmen
-Trolley bus 103 depuis Wangfujing


undefined La colline de Jingshan vers 1910...



Bonne visite et Have Fun!!
Par Chen Jie - Publié dans : Pékin - Communauté : L'Empire du Milieu
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement 277435 curieux se baladant sur O-B... et seulement 5 voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Recherche

Référencement

Vues de Chine

  • Cite-Interdite-20-coure.jpg

Comm's

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés