Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 18:45

Vieille demoiselle à l'impressionnante échine dorsale de dix mille lis, oscillante entre crêtes et vallées, entre mer et désert, elle donne souvent l'impression d'un squelette de dragon pluri-millénaire dépessé par le temps.

Grande?
Elle est surtout longue et les chinois ne s'y sont jamais trompé... Il n'y a que les occidentaux qui l'appellent "Grande".

Longue alors?
Oui, du fait de ses 6700 km recencés!
Mais non... éparsse, morcellée, brisée, émiétée, la Muraille de Chine n'est qu'un vieux chateau de sable forgé par la fierté sans égale d'un peuple et surtout de ses dirigeants. Mais comme la fierté humaine est toujours démeusurée par rapport à l'Homme, l'ampleur du travail a toujours dépassé les empereurs successifs, pendant plus de 2000 ans d'Histoire. Quand on restaurait une passe, dix autres menaçaient ruines...

Alors peut-on parler d'une muraille de Chine?
Pas vraiment... Il y en a des milliers, des milliers de passes, de morceaux, de tronçons... La preuve même de cela, c'est l'embarra du choix au départ de Pékin!
Toutes ces passes ne se sont jamais vraiment reliées, d'autres oui. Mais se déplacer dessus devait être du sport! Certaines marches peuvent avoir 80 cm de dénivelées...

Quel est son âge?
Etant morcellée, de toutes époques, elle n'en a pas un, mais des milliers. Edifiée une première fois par le premier empereur de Chine, elle se situait déjà à l'époque sur certains tracés de murailles de défense des royaumes unifiés par Qin Shi Huangdi. Détruite, reconstruite, déplacée, dédoublée... et aujourd'hui restaurée! L'idée de muraille a plus de 2000 ans c'est certain. Mais les pierres et les briques que l'on piétine aujourd'hui n'ont pas plus de 600 ans... Ce qui n'est certainement pas si mal déjà!
Les vieux tronçons en terre battue des Han (après Qin Shi Huangdi, autant dire que la première muraille n'était pas plus riche!) restent parfois visibles dans le déser, passé Luoyang.

Et quel est son nom?
Chang Cheng, littéralement Longue Muraille, mais aussi Longue Muraille des dix milles lis (le chiffre dix mille en chinois équivaut à l'éternité, une mesure traditionnellement magique et incalculable). Souvent haïs au cours de son histoire pour les travaux obligatoires que sa réfaction impliquait au peuple chinois, elle n'est un symbole de fierté que depuis quelques décennies, surtout depuis la longue marche de Mao et ses camarades.

Un vieux dragon?
Il est vrai que de loin sa silhouette, qui épouse les collines, vallées, creux et bosses, évoque la forme sinueuse de l'animal mythique et fabuleux symbole de la force et de l'essence de vie elle-même. Le dragon est le roi de l'Univers pour les chinois, un être au dessus de tous les autres. Il provoque la pluie, habite les profondeurs célestes comme maritimes, il est la force indomptable que l'on souhaite à ce mur pour défendre le pays.

A-t-elle un début et une fin?
Oui... Si l'ont considère que la porte de Jade est la dernière passe à l'Ouest "sous le ciel", on peut l'appeler la fin. Elle se trouve en plein désert aujourd'hui, envahie par les vents de sable...
Le début, n'est certainement pas un début car on lui donne au maximum 500 ans, au minimum... 20 ans! Décorée aujourd'hui comme un parc de Walt Disney, la première passe à l'Est se jette majestueusement dans la mer en se faisant lècher ses peintures pourpres par l'océan pacifique. C'est la fin de la muraille à Shanghaiguan, ancien camp des troupes françaises en Chine...

Visible de la lune?
Certainement pas!!
Voici la plus grosse bêtise que l'on puisse dire sur la muraille de Chine et... comment pourrait-on voir un mur de dix mètres de large, peut-être vingt dans les cas particuliers de certaines passes, en ruines, incontinue et envahis souvent par la végétation?
Les tronçons ouverts au public ne sont pas si nombreux sur la longueur, et certaines zones ont souvent servies de carrière de pierres et de briques depuis la fin de l'empire, voir avant.
Si l'on voit la muraille de Chine, on peut voir les autoroutes américaines ou les grandes avenues de Pékin, bien plus larges et dégagées!

Détail de la précédente photo...
un vieux tronçon pas si loin de Badaling mais totalement abandonné!



Bonne Promenade et Have fun!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article

commentaires

Quichottine :0010: 31/01/2008 17:29

J'aime ce que tu dis... En fait, c'est vrai que lorsque je pensais "muraille de Chine", je voyais plutôt la muraille en construction, les milliers d'hommes qui ont dû œuvrer, comme pour les pyramides, comme pour tous les monuments dont on se demande parfois s'ils en valaient vraiment la peine. Des vies humaines qu'on sacrifie...

Mais pourtant, c'est si beau. Ce qui est dommage, c'est que certains soient laissés à l'abandon... Le temps montre que l'homme n'est rien devant lui, qu'il lui faut faire et refaire sans arrêt des efforts s'il veut que son ouvrage ne retourne pas au néant dont il l'a tiré.

Tu as changé ton look de nouveau... c'est sans doute plus lisible... je ne sais pas. Mais c'est joli.

Chen Jie 31/01/2008 17:57

Mais la construction... ça dépend quelle époque! Il faut imaginer qu'il y avait certainement encore des tours de guet en terre crue quand d'autres s'élevaient en briques, luxueusement couvertes de tuiles le cas échéant! :0036:Contrairement aux pyramides, la construction et reconstruction s'est déroulée sur plus de 2000 ans!! ^__- Je ne sais pas si c'est si dommage que ça que certains tronçons soient laissés à l'abandon... On ne peut pas tout reconstruire, déjà que les paysants de Chine meurent la bouche ouverte, si en plus il fallait mettre plus d'argent dans la restauration de la muraille, elle redeviendrait encore bien impopulaire! Le look?? Non, il est ainsi depuis début janvier. Tu as un fond différent en fonction du type de "page" du blog. Lisible? oui, j'espère!! :0036:

agathe 30/01/2008 19:08

bonjour Chen Jie
tu as changé ta photo de présentation, elle est aussi très jolie ,
il me semble que c'est Guillin , j'ai vu aussi dans tes photos, les merveilleuses grottes bleues.
et puis je voulais te dire que la muraille , je l'ai vue aussi à Jyayuguan , c'est merveilleux cet endroit, sur la Route de la Soie
de toutes façons il n'y a pas un seul endroit que je n'ai pas aimé, pas un seul endroit ou j'aurais aimé rester,
si Shanghai , j'y suis allée deux fois, plusieurs jours, mais je n'aimerais pas y vivre, parceque quand je parle de rester c'est pour tout le temps et dans le monde il y peu d'endroits ou je serais capable de poser mes valises. . .
Bonne soirée

Chen Jie 31/01/2008 18:01

Non, elle est juste différente en fonction du type de "page" du blog ^__- Sur l'accueil reste le temple du ciel, sur les pages de sous-menu c'est guilin, pour les articles c'est la muraille et pour les galeries il y a encore autre chose ^__- Il faut tout de même un pied à terre... mais personnellement je m'imagine assez peu rester en Chine aussi... certaines choses que j'aprécie peu... des petites choses mais dans certains cas on ne voit plus qu'elles et c'est assez désagréable.  La censure est encore une chose qui me fait réaliser qu'aujourd'hui je suis bien contente d'être à Paris!

Cécile 30/01/2008 13:49

Cette derniè!re photo est émouvante car on comprend bien l'inefficacité militaire d'une tel mur, à peine plus haut que les quelques arbres qui le borde. Mais ce long serpent est fascinant, comme le sont toujours les murs frontaliers : ils signent une histoire, un politique, une ambition....tout comme certains murs Européens ou d'autres plus récents.....
Ce qui est étonnant malgré tout c'est qu'il n'ait pas servi plus que cela de carrière de pierres.

Chen Jie 30/01/2008 14:23

Non, il n'a pas été si inéfficace... la dernière photo est juste un détail... le détail de ce qui se trouve être entre le "j" de Beijing et le "c" de com dans première photo au dessus. C'est un escalier aux marches écroulées. Mais s'il a servi de carrière de pierre, c'est pas là où se trouve la photo!! :0036:Comme tout touriste, j'ai été aux lieux qu'on montre, pas ceux qui sont perdus à des milliers de kilomètres des grandes villes. Il est peut-être probable que cet escalier soit restauré aujourd'hui, ou en cour, ce qui n'était pas le cas ce matin de novembre 2005. Quand à servir de carrière, la muraille a été utilisée pendant plus de 2000 ans, alors pendant ce temps elle était, ici ou là, restaurée. Ce n'est pas le mur d'Adrien qui a été construit pour une époque et jamais vraiment réutilisé après. Et puis elle est surtout faite de brique, la pierre sert de base. Je pense qu'aujourd'hui ceux qui s'aventurent à piocher dans le tas risque de grosses réprimendes, c'est en Chine que ça se passe par en France. Donc ils doivent s'abstenir dans la majorité des cas. Reste que certains ont aussi pris le dragon par les cornes et comme l'Etat a ses limites, ils restaurent eux-même des tours de guet de plus de 2000 ans d'âge qui se font grignoter par le vent et le sable.En fouinant dans les photos de ma mère, j'e suis tombée sur une tour en terre battue près de Datong, dans le Nord, je vais voir pour la scanner et la mettre en ligne un de ces jours prochain ^__- Mais Cécile il te faut comprendre que la muraille de Chine ne signe par une histoire mais des siècles d'Histoire, et pas une seule politique mais deux millénaires de politiques! Je ne pense qu'historiquement parlant on est un équivalant en Europe... Si quelqu'un ceux du spectaculaire, la muraille de Xi'an, totalement reconstruite, est bien plus large que la muraille de Chine, plus haute et plus belle! Pour autant la muraille de Chine possède des passes très très spectaculaires, comme à Simatai où un passage fait mois de 0,50 m de large au dessus de plus de 10 m de vide!

agathe 29/01/2008 15:39

bonjour Chen Jie
tu es super gentille de m'avoir dit pour l'image que j'avais mis sur mon blog, je n'avais pas réfléchi, tu sais , j'ai le livre, j'aime, j'ai scanné sans penser au delà. .

La muraille je l'adore je l'ai vue à Badaling mais il y a un monde pas possible et cette année je l'ai vue tout près de Chengde, elle est merveilleuse,

je pensais vraiment que c'était vrai , qu'on la voyait depuis la lune,
tout ce qui me fait rêver, je le crois plus volontiers . .

j'ai regardé tes légendes , il y en a une que j'aime beaucoup c'est celle du bouvier et de la tisserande, je ne la trouve pas sur ton blog,

merci de nous faire partager un blog aussi
merveilleux
belle fin de journée

Chen Jie 30/01/2008 14:27

Près de Chengde, c'était la passe de  Jinshan ling ou de Sima tai??Je ne connais que Badaling, mais je n'ai jamais eu un monde terrifiant quand j'y suis allée. Il faut dire que je n'y vais pas en été et pas en week end!! ^__- De rien pour l'image :0010:  C'est surtout pour t'éviter des soucis. Et puis une belle photo maison changée de temps à autre c'est aussi bien. Si encore tu parlais du livre et mettais un exemple en petit des dessins de l'auteur, je pense que ça serait toléré, même si ça reste illégal ^__-

gari 29/01/2008 00:06

ca attire aussi les lunalithe puisqu'on la voit de la lune ;)

Chen Jie 30/01/2008 14:27

-__-

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement