Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 16:00
undefinedTraditionnellement en Chine, on ne fêtait pas l'anniversaire des enfants, des amis, parmis les gens du peuple. Une fête aussi importante que souhaiter un an de plus à quelqu'un se trouvait réservée aux grands (qui savaient compter, dont la date de naissance était une chose importante et notée pour s'en rappeler).

A partir d'un certain âge, il était normal de vénérer une personne considérée comme "aînée", "sage", "exemple"... Les chinois assez cultivés se souhaitaient entre eux des voeux de longévité, s'offraient des pêches (le fruit de l'immortalité des vergers de la Reine-Mère d'Occident dans les légendes chinoises) et des breloques de jade, voir une calligraphie... du caractère Longévite (Shou 寿).

A la coure on n'oubliait jamais la date pour l'Empereur lui-même, l'impératrice parfois et la mère de l'Empereur. Ce sont d'ailleurs ces cérémonies qui sont passées à la postérité. Certains hommes sages ont fait souvent des voyages interminables pour venir saluer le fils du Ciel à ces occasions.

C'est le cas sous le règne de Qianlong (dynastie des Qing, 1736-1796), le Bainqen Lama (VIeme réincarnation) fit le déplacement depuis son Tibet d'origine pour saluer le vénérable empereur en 1780. Mais affaibli par le voyage, il mourrut la même année à Pékin, sans avoir le temps de s'en retourner. De ce triste cadeau d'anniversaire, il reste la pagode érigée sur ordre de Qianlong à la mémoire du saint homme, dans la banlieu nord-est de Pékin et refermant les vêtements du sage (ses cendres étant retournées au Tibet avec ses compagnons).

D'autres témoignages de cadeaux fastueux se retrouvent de manière plus classique dans les parcs et palais de Pékin.
C'est encore Qianlong, grand empereur batisseur des Qing, qui marqua le renouveau du Palais d'été de Pékin, celui que les chinois nomment Yiheyuan.

Pour fêter le soixantième anniversaire de sa mère, Ninhulu, l'empereur fit réaménager cet espace de pavillons autour d'un lac, utilisé depuis la dynastie Jin. Ninhulu étant originaire de la Chine du Sud et aimant particulièrement les paysages si beaux des villes comme Suzhou ou Hangzhou, le palais fut recréé autour du paysage lacustre qu'offrait le lac Kunming et on lui donna le nom de "Qingyiyuan" (en parallèle à Yuanmingyuan plus haut, le palais d'été de Qianlong).
Malheureusement, il y eu 1860, et les troupes franco-britanniques ravagèrent les lieux. Yuanmingyuan fut laissé telquel et reste aujourd'hui un tas de ruines, mais Qingyiyuan ayant la préférence de Cixi, il fut reconstruit. Depuis il se nomme "Yiheyuan".


undefinedAujourd'hui, en Chine, on fête bien plus facilement les anniversaires qu'autrefois, sans pour autant faire construire un palais pour l'occasion!!
Toutes les "patisseries" de Pékin à Shanghai, en passant par Xi'an ou Hong Kong, vous offrent de magnifiques gateaux ornés de pêches, de grues cendrées, de fleurs ou du traditionnel caractère shou (longévité) en crème multicolore.
Ils sont incontestablement visuels, pour autant, ont-ils du goût? Je me le demande...

Pour l'occasion vous pouvez aussi offrir une bonne bouteille. Pas de champagne mais du vin ou de l'alcool, cela se fait de plus en plus souvent et de plus en plus chez les jeunes...
Le whisky a la côte chez les étudiants, le vin rouge s'offre plus facilement quelques années plus tard, et les alcool forts chinois ou français, comme le mutai ou le cognac, font toujours partie du cadeau idéal des "aînés" (plus que des "aînées"!!) quand on a les moyens.
Attention les fleurs ne s'offrent que très rarement en Chine, pas forcément pour un anniversaire. La Saint Valentin est l'occasion de voir tous les chinois se promener avec un bouquet à bout de bras (comme s'ils portaient la flamme olympique!). Les marchands se croisent rarement le reste de l'année.

La tradition ayant souvent le vent en poupe en Chine, sous un courant d'air de modernité, les bracelets, colliers, pendentifs et autres breloques en jade de plus ou moins bonne qualité, et parfois en plastique ou en verre, reviennent à la mode. Pour peu qu'il y est le caractère Shou gravé dessus (ou incrusté dedans) et c'est la babiole idéale pour l'anniversaire de votre meilleure amie. Bien qu'un CD de Jay Chou ou de musique américaine soit toujours dans le coup...
Malheureusement, avec les montées de propos anti-japonais de ces dernières années, le CD de J-pop sera potentiellement moins apprécié!!

Le cadeau ne plait pas?
Si de nos jours chez les plus jeunes ce n'est plus une honte de dire ce que l'on pense, traditionnellement on ne montrait aucune émotion, voir même on ouvrait le paquet en privé, une fois l'invité reparti. L'occidentalisation marquant les jeunes générations, la spontanéité aura la prédominance sur la réserve enseignée par les plus âgés. Pour autant, quand on veut éviter de faire une faute de goût, en Chine il existe l'enveloppe rouge. On en trouve surtout pour le nouvel an, mais une simple petite enveloppe généreusement garnie d'argent liquide fera autant plaisir que la babiole qu'on resortira du placard pour l'offrir à sa grand-mère.

undefinedQue vouyez-vous là? Horreur! Des chauves-souris autour d'un caractère illisible?

Mais non, il s'agit d'un des nombreux jeu de mot qu'adorent les chinois. La chauve-souris se prononçant "bianfu" (蝙蝠), ou traditionnellement juste "fu", le son est identique (deuxième ton) que le bonheur (福).

En représentant les chauves-souris autour du caractère "shou", on souhaite ainsi bonheur et longévité à la personne.

C'est un des motifs qu'on retrouve notamment au palais d'été (Yiheyuan), reproduit par Cixi mais originellement présent pour la mère de Qianlong.

Si vous voyez en Chine des chauves-souris représentées sur un vêtement, un mur-écran (derrière une porte) ou un bijou, cela appelle le "bonheur" par son homophonie. On le retrouve dans les décorations de mariage et d'anniversaire.

Voila après tout ce débalage culturel, certains et certaines vont se demander la raison soudaine d'un tel article...
Et bien il se trouve qu'aujourd'hui est la date anniversaire de la naissance d'une des pires plus adorables blogueuses que je connaisse. Elle vient de souffler ses 30 bougies et souffre d'avoir pris un tel coup de vieux. Dans ma grande bonté et mon infinie générosité, j'ai voulu enfoncé le clou marqué le coup. Alors tous avec moi, souhaitez un joyeux anniversaire à notre vieillissante merveilleuse Cali!!

----.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Chine d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Pourquoi pas 06/03/2008 22:55

Bonsoir
Je ne connaissais pas ces traditions
Merci pour ce "débalage culturel"

Chen Jie 07/03/2008 00:44

De rien ^__-

dominique 24/02/2008 13:32

quel joli blog..vraiment ca me plait beaucoup de te découvrir...

Patrick Godard alias ( Piotr Goradd ) 20/02/2008 09:05

Vénérable Chen, tu as mille ans ! Tu as vingt ans, mais peu importe les rides ou les bougies, tu es dans mon coeur....

Bisous, bises et baisers.............Piotr, Pat

Chen Jie 20/02/2008 16:42

Ce n'était pas mon anniversaire mais celui de Calinouchette Piotr!! :0010:Merci de ton passage ami poète ^__-

syboule 19/02/2008 11:42

avec ton blog on en apprend tous les jours quasiment) sur des détail de traditions complètement éloignées des nôtres et pourtant pas si "bête"!! une vrai encyclopédie !!
bisous
et courage

sugi la fourmiz 19/02/2008 11:31

Kikou Chen! Je passe en vitesse, je reviendrai lire tous ça plus tard, là j'ai pas trop le temps ;-)
Je te fais pleins de grooos bisous
Sugi la fourmiz

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement