Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 19:30
A Pékin, comme dans le reste de la Chine, depuis les années 80 les agriculteurs ont le droit de revendre une partie de leur production librement.
Comme partout en Asie, le commercer a toujours été une affaire de famille. Alors pour partir en ville vendre dans la journée, on trouve toujours quelqu'un. Ce n'est pas un travail de plus plaisant, guère plus que de travailler aux champs.

On les reconnait à Pékin (et les on distingue facilement des petits vendeurs à la sauvette) avec leur vieux pick-up chargé de cageots de fruits de saison, leur antique balance au plateau d'émail ébréché et accroupis le long du trottoir à machonner des graines de tournesol ou de lotus.

C'était déjà la saison des mandarines et des pomélos chinois... Quartier de Haidian, octobre 2005.


En été, ils proposent des pastèques cultivées autour de Pékin ou des pêches blanches (la pêche chinoise) grosses comme des pamplemousses et dures comme des cailloux. L'automne avançant, les mandarines vertes prennent le pas sur les poires chinoises, puis vient l'époque des pomelos chinois, des kumquat et des annanas. Au printemps certains proposent des mini-mangues succulentes, le temps que la saison se réchauffe et que revienne l'époque de la pastèque!

L'avantage de ces petits vendeurs (qui sont dans la légalité!!), c'est souvent la fraicheur du produit et le prix, comparé aux supermarchés des villes.
L'inconvénient en été, c'est qu'ils restent avec leur cargaison en pleine chaleur et les pastèques tournent vites. En hiver, le climat permet par contre la conservation des agrumes!!


Have Fun!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

B.secret 30/04/2008 18:15

Le chemin d’un regard pour un plaisir de l’esprit

Merci *****

b.secret

Bool 30/04/2008 13:16

Ils sont bien sympathiques ces vendeurs ambulants, de bons fruits frais et pas cher, c'est toujours bien agréable d'en trouver !

Ton nouveau design est très joli Kalychen, très doux.
Gros bisous,
Bool

Chen Jie 30/04/2008 13:59


Oui... disons aussi, je ne l'ai pas précisé, qu'on peut un peu marchander quand on trouve le prix trop "cher"... :0036:
Mais je me demande s'ils arrivent vraiment bien à vivre ainsi... Et puis attendre toute la journée... doit y avoir plus gai!


Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement