Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 11:16
Si le 1er octobre est la fête nationale de la République Populaire de Chine, la République de Chine (Taiwan) commémore quand a-elle une autre grande date de l'Histoire de Chine le 10 Octobre de chaque année, celle de la Xinhai Geming, , le double dix!

Je vous propose une visite de l'Histoire de Chine pour mieux comprendre de quoi il s'agit.


La Mort d'un Empire :
Tout commence en 1911, l'Histoire de la Chine va alors basculer pour presque 40 ans dans le chaos le plus indescriptible, après les 400 ans de règne de la dernière dynastie impériale.
Les Qing, ces mandchous ayant pris le pouvoir en 1644 sur les Ming (d'ethnie han), ayant asservi le peuple chinois (ethnie han et autres non-mandchous) au port de la tresse et aux places les plus basses dans la hiérarchie sociale, vont finir de s'écrouler.

A vrai dire, avant 1911 le bateau coule déjà. L'impératrice douairière et ses facécies n'ont pas aidé le pays à se forger une cuirace pour résister à la gourmandise des occidentaux (français, anglais, japonais, russes, hollandais, italiens, allemands...) qui grignottent la charogne de l'Empire du Milieu depuis plus de 50 ans. Mais la mort du Bouddha aux loriots (Cixi, l'impératrice douairière) va provoquer un raz de marée de folie sur le gouvernement chinois.

L'héritier du trône est un enfant qui n'entend rien à la politique et que l'on ne souhaite pas instruire pour en faire un monarque exemplaire. Au contraire les conseillers en profite pour mieux se disputer le cadavre d'un pays exhangue.

Entre 1905 et 1911, la Chine du Sud se soulève en divers endrois du Guangxi et du Guangdong, ces révoltes sont réprimées mais le mouvement n'est jamais étouffée. L'influance des occidentaux à Hong Kong et la présence des très nombreuses sociétés secrètes chinoises en Chine du Sud aident au financement de ces insurections.


Wuchang :

Finalement le 10 octobre 1911, une énième révolte éclate dans la région du Hubei (centre-sud) dans les villes de Wuchang et Hangkou (deux des trois  villes constituant l'actuelle Wuhan, grand centre industriel sur le fleuve bleu) et se solde par la prise de la ville pour les insurgés et la réalisation d'un gouvernement local provisoire.
Le tête du gouvernement est prise par le Général Li Yuanhong  (carte postale n°2) qui lance immédiatement un appel à la Révolution dans toute la Chine.

Dans les semaines qui suivent, d'autres provinces de l'Empire proclament leur indépendance, réduisant courant novembre 1911 l'espace d'influance des Qing à la région de Pékin (Hebei) et à la Mandchourie principalement.


Nanjing :
Pendant ce temps, un autre mouvement a eu aussi lieu à Nanjing (Nankin) le 10 octobre 1911, c'est celui que commémore Taiwan!
Le résultat en est la proclamation de la République de Chine, très rapidement  récupérée fin novembre par le mouvement de la "Ligue jurée", une société secrète dont la tête n'est autre que le docteur Sun Yat-sen (carte postale n°1).

Alors en voyage aux USA, le docteur Sun est immédiatement rappelé par ses partisants pour être élu premier président de la République de Chine le 29 décembre 1911 à Nanjing, puis investi de sa charge le 1er Janvier.


Yuan Shikai, l'opportuniste...
Le Général Yuan ShiKai (carte postale n°3), ancien favori et conseiller de l'impératrice Cixi, est tout d'abord envoyé par le gouvernement pour réprimer les révoltes.
Jusqu'à la fin novembre il obéit fidèlement et l'armée Qing avance vers le Sud. Mais Yuan Shikai, homme intelligent parfois, comprend soudainement que son intérêt pourrait être avec la Révolution. Il cesse le combat et reste neutre quelques temps, ce qui profite entre autre aux partisans de la Ligue jurée pour élire leur premier président de la République de Chine.

Alors que la Chine se morcelle toujours plus, un gros soucis plane au dessus d'elle. Au Nord les Mandchous tiennent toujours la place dans la capitale et au Sud les divers mouvements ne peuvent et ne veulent s'associer pour marcher sur Pékin.

Contre toute attente, c'est de Yuan Shikai que viendra le prochain pas!
Comprennant le risque qui s'oppère pour l'Empire s'il descend et attaque de front les mouvements sessionnistes du Sud avec l'armée, le général décide de jouer plus finement et de parlementer.
Le 20 décembre 1911 une table ouverte se dresse à Shanghai entre Yuan Shikai et les grandes têtes des différents mouvements. Ils vont ainsi parlementer jusqu'à la fin janvier 1912, quand soudainement Yuan Shikai accèpte d'agir à son tour.

Le glas de l'Empire vient de sonner. Mais Yuan Shikai, général impérial plus qu'intelligent, ne se retourne contre les siens gratuitement. Il obtient du gouvernement Qing que l'empereur Puyi abdique en sa faveur.
Le 10 Mars 1911, Yuan Shikai devient officiellement 2eme président de la République de Chine.


Pourquoi lui ?
Il faut comprendre que de tous les différents mouvements révolutionnaires, Yuan Shikai était le seul homme fort n'étant d'autant d'entre eux, sorte d'homme neutre si l'on peut dire. Face à Sun Yatsen qui avait été élu par ses hommes, Yuan Shikai pouvait paraître plus impartial.


La non-action des étrangers :
Celles et ceux qui connaissent un peu l'Histoire de Chine et les mésaventures de la Guerre des Boxer, s'étonneront sûrement de savoir que les occidentaux si "prévenants" de 1900 ne bougèrent pas même le petit doigt face aux insurections généralisées de 1911.
La raison est simple, elle se tient en un courrier reçu en octobre par l'une d'entre elles. Venu de Wuchang et écrit de la main du général Li Yuanhong,  ce courrier stipulait qu'en cas de renversement de l'Empire Mandchou, le nouveau gouvernement de Wuhan respecterait les accords signés entre les Qing et les occidentaux. Ces accords étaient entre autre leur présence sur les concessions et leur main mise sur certaines richesses de l'Empire...

Cupides, les occidentaux se dirent qu'ils avaient autant d'intérêt, voir plus, avec les insurgés qu'avec les mandchous têtus comme des ânes!


Et la suite ?
Malheureusement,  Yuan Shikai ne sera pas une bonne pioche pour l'Empire décadant. Il profite pourtant du soutient des nations étrangères possèdant en Chine des concessions comme les français, les anglais, les russes... (il leur a offert la protection de son armée en cas de problème!) Mais Yuan Shikai détient aussi le pouvoir militaire, possèdant le reliquat d'armée impériale à sa botte. En 1916, Yuan Shikai s'auto-proclame Empereur de l'Empire du Milieu mais meurt quelques mois plus tard.

S'ensuivra pour la Chine une période plus que noire, celle des seigneurs de la guerre, de la guerre sino-japonaise puis de la guerre civile entre le Guomindang et le mouvement communiste de Mao Zedong. Ce n'est qu'en 1949 que la paix semble s'instaler durablement pour le peuple chinois avec la fuite du Guomindang à Taiwan et l'instauration de la République Populaire de Chine le 1er octobre 1949.



Cet article n'est pas exhaustif ni parfait, si vous constatez des erreurs, des points discutables, n'hésitez pas à intervenir dans les commentaires.

Sources : Chine-Information, Wikipédia


Have fun!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Histoire de Chine
commenter cet article

commentaires

Jim 11/10/2008 15:37

Merci pour toutes ces infos sur l'émergence de la République de Chine Chen Jie.

Bon week-end à toi! :0059:

Chen Jie 11/10/2008 19:36


^__-


agathe 10/10/2008 11:41

Oh Chen Jie, ce n'est pas un reproche du tout
je me suis mal exprimée, je suis désolée
j'ai voulu te dire que cet homme au destin particulier
m'a toujours touchée
je n'aurais pas du en parler à la suite d'un si bel article
que pour l'instant je n'ai pas encore lu avec assez d'attention c'est la raison pour laquelle j'ai dit que j'allais revenir
tes articles je ne les lis jamais en coup de vent
mais avec une grande attention, il m'arrive souvent de prendre des notes sur ce que tu écris

je m'égare tout le temps, parceque mon cerveau se promène en permanence, je lis une chose, je pense à une autre . . .

J'espère ne pas t'avoir fachée
je suis désordre sur mon bureau et dans ma tete

Chen Jie 10/10/2008 11:47


Non, non, je ne suis pas fachée!! ^__^
Je te disais juste que cet article ne te renseignerait pas beaucoup que Puyi... plus que Yuan Shikai, le dernier usurpateur de l'empire du milieu!!

Ne prend pas non plus mes articles pour une encyclopédie, je ne suis pas sans faille et malgré les confrontations de sources, des erreurs peuvent bien se glisser entre les touches de mon
clavier!!

Bonne lecture! ^__-


agathe 10/10/2008 11:29

bonjour Shen Jie
beaucoup de choses que je ne savais pas
il faut que je passe plus de temps sur cet article
je reviendrai à une heure pluus propice
je ne sais pas pourquoi j'ai une passion toute particulière pour Puyi , chaque fois que je trouve un document sur lui , et sur sa vie " après " je ne rate pas
belle journée à plus tard
je te fais un gros bisou

Chen Jie 10/10/2008 11:33


Je parle peu de Puyi... ce n'est pas un article sur l'horticulture!! ^__-
Il s'agit plus de la République de Chine et sa naissance pour cette fois.


Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement