Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 14:00
Le titre peut faire film de série B américain mais détrompez-vous, il s'agit bien d'un film chinois. Sa sortie au cinéma en France fut d'ailleurs des plus... inaperçues! On peut comprendre qu'avec une telle traduction (le titre chinois évoque simplement un banquet) on croit qu'il s'agit d'une énième suite de la Momie et pas d'un Wu xia pian!
Pourtant en Chine, à la rentrée 2006 (je venais de rentrer en France), on ne parlait que de "Ye yan" partout, on n'entendait plus que la chanson thème sur les radios et aux portes des boutiques de CD... Et moi je me morfondais en France à attendre qu'un film nommé "le banquet" sorte au cinéma.
J'avoue être tombée sur le dvd par hasard et l'avoir pris plus par curiosité qu'autre chose. Je n'avais pas encore fait le lien avec ce film que j'attendais depuis 3 ans!

Les bases de "The banquet" sont des plus classiques et rien à voir avec "le retour du roi scorpion". Le scénario se base sur Hamlet de William Shakespear, transposant le drame d'Hamlet (assassinat de son père le roi, remariage de sa mère avec l'assassin...) dans la Chine Impériale moyenâgeuse.

Résumé officiel :
Chine, 10 eme siècle, Li vient de monter sur le trône après avoir assassiné son frère l'Empereur. L'impératrice, obligée de l'épouser, cherche à se venger avec la complicité du prince Wu Luan et du Premier Ministre. Alors que la division s'empare des conspirateurs, l'Empereur organise un grand banquet au cours duquel chacun cherche à tuer son rival. Ce soir, personne n'échappera à son destin.



Note : le blanc est la couleur du deuil, le rouge celui du mariage...

Mon résumé :
Alors que la nouvelle de la mort soudaine de son père atteint enfin le prince Wu Luan, vivant loin de la cour sa passion de l'art théâtral, des assassins arrivent pour l'éliminer. Seul survivant du massacre de sa suite, bien que désireux de prendre les rênes du royaume, le prince rentre au palais décidé a mettre au clair la mort de son père.
Il découvre alors que sa belle mère, l'impératrice, est sur le point d'épouser son oncle l'usurpateur. Maintenant le voila certain que la belle impératrice est coupable de meurtre!


Critique du film :
Les jeux de lumières, de couleurs et des costumes forment un écrin chatoyant à l'intrigue de Shakespear, certainement du jamais vu.
La musique de Tan Dun, envoutante comme l'impératrice qui tisse sa toile du début à la fin du film, enveloppe l'histoire dans un voile de rêves et de mystères.
Cet ensemble rend le film magnifique, surprenant et intrigant.

Mais comme il faut toujours un mais, l'on doit reconnaître qu'on y trouve aussi quelques imperfections.
Les combats sont magnifiques bien que ceux du théâtre du prince Wu Luan forme une scène trop longue et ennuyeuse. Reste quelques moments longuets et une fin... dramatiquement en queue de poisson.

Cela n'enlève pas à ce film un certain intéret pour peu que l'on aime Zhang Ziyi (divine manipulatrice dans ce film), les décors grandioses, les costumes incroyables et/ou le Wu xia pian en général.

Visiblement Feng Xiaogang a suivi les leçons de ses aînés (Zhang Yimou, Wong Kar Wai, Chen Kaige...). Il ne lui reste plus qu'à exprimer sa personnalité, son originalité et sortir du moule!

Les parallèles du film :
Pour la petite histoire, lors du lancement du film en Chine, une soirée fut donnée en aout 2006 sur scène pour présenter le film et surtout sa musique magnifique signée Tan Dun en compagnie de Tengger (un chanteur pop/rock natif de Mogolie Intérieure très cèlèbre en Chine) et de Zhang Liangying (Jane Zhang), l'interprête de la magnifique chanson thème du film.

Fiche d'identité du film :
Titre français : La légende du scorpion noir
Titre original : The Banquet / 夜宴
Réalisateur : Feng Xiaogang
Acteurs : Zhang Ziyi (Tigre et Dragon, Hero, Le secret des poignards volants...), Ge You (Vivre, Adieu ma concubine), Daniel Wu, Zhou Xun (Perhaps Love)...
Musique : Tan Dun
Année : 2006
Pays : Chine
Durée du film : 2h11
Dvd français : Studio Canal


Bon film et Have fun!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Cinéma chinois
commenter cet article

commentaires

Ghengis 13/10/2009 16:24


Ran, c'est l'un de ses derniers films, beaucoup, beaucoup de moyens ont été mis dedans. En revanche, il n'y a pas Toshiro Mifune :'(


Chen Jie 13/10/2009 20:55


Je le sentais venir...
je l'ai en version original sous-titré chinois je crois bien! :0036:


xuesheng 12/10/2009 16:58


Shakespeare est décidément universel ! Kurosawa avait fait lui aussi une transposition dans le japon médiéval du roi Lear.


Chen Jie 13/10/2009 15:06


Ah?? Qu'entend-je? Kurosawa? ^__^
Quel est le titre de ce film?


Jim Dante 09/10/2009 21:14


Ah ben ça, quand on se met à faire des traductions foireuses de titres (et on est de grands spécialistes...). Mais bon, au moins tu l'auras vu, et nous en parler pour qu'on évite de penser qu'il
s'agit de la Momie 32...


Chen Jie 09/10/2009 21:54


Exactement!!

Y a pas de momie dedans, promis...même pas un seul petit bout! Rien! :0036:


brigitte dusch 08/10/2009 10:30


Je découvre ton site, magnifique ! excellentes infos et surtout passionnant. Je reviendrai.
Merci de m'avoir souhaité la bienvenue !


Chen Jie 09/10/2009 18:29


Bonne visite! ^__^


Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement