Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 18:11
Spéciale dédicace à Petite Fée et à son adorable Roméo convalescent, je vous propose aujourd'hui de nous pencher sur les légendes, pas seulement chinoises mais de toute l'Asie, qui tournent autour de cet adorable félin qu'est le Chat.
Tout d'abord, il est certain qu'un voyageur se perdant dans les rues et ruelles de Pékin ne croisera certainement pas autant de Chat qu'à Paris, Séoul ou Tokyo. Personnellement, pourtant grande amoureuses des félins en tout genre, je n'avais jamais tant noté ce détail avant qu'une de mes camarades de classe coréenne ne m'en fasse la remarque, l'an dernier.

Il est certain aussi que le mode de vie des chinois différent quelque peu de leurs voisins. Alors certains me diront que c'est parce qu'ils les mangent, qu'on en voit pas... Et là, avec un gros soupire de lassitude, j'éviterai de répondre ce que je pense de la question...
Car des chiens, les rues de Pékin n'en manquent pas, peut-être plus qu'à Paris (si, si, je ne plaisante pas! Grands, petits, presque toutes les races peuvent se croiser dans les résidences de Pékin).
Mais le chat est aussi un animal indépendant et nocturne, et les pékinois qui en ont un chez eux ne le laissent pas sortir facilement! Il faut aussi reconnaître que leurs chats domestiques sont magnifiques... et que, malheureusement, les laisser en liberté dans la rue ça serait tenter le Diable, dans un pays où les trafics sont certainement encore plus nombreux que chez nous en Europe.


La première légende où l'on peut chercher le chat, en Asie, c'est celle des signes du Zodiaques chinois.
Et là, les légendes sont à foison. Il y a la première, connue de nombreuses personnes je pense et dont j'ai parlé dans l'article sur le Zodiaque chinois.
Une autre, trouvée par hasard, parle d'un crime. Lorsque Bouddha se fut libéré de son enveloppe corporelle et eu rejoint le Nirvana, tous les animaux se réunir autour de sa dépouille. Comme tous se recueillaient, le chat vit un rat en train de lécher l'huile d'une lampe répandue sur le sol. Face à cette offense, le chat attrapa le rat et le tua. Tous les autres, choqués du geste du félin, décidèrent de le punir et le chassèrent. C'est ainsi que le chat, qui avant cela faisait parti du Zodiaque, en fut chassé. Tout du moins chez les chinois et les japonais.
Car effectivement, le petit félin fait bien parti des signes du zodiaque pour les Vietnamiens par exemple.  Mais pour les chinois, les mongoles, les mandchous... il reste le tigre...

Une autre légendes, bien chinoise, parle de l'Esprit-chat et expliquerait que l'Empire du Milieu préféra le monde canin à celui du félin.
En fait, cette légende serait commune à l'Asie extrême-orientale, elle raconte que l'Esprit-chat a l'apparence d'un chat noir des plus communs. Mais sa grande différence se trouve dans ses yeux, anormalement phosphorescents et dans sa capacité à réveillé les morts.
Car en sautant par dessus les tombes, il éveille ceux qui y sont enterrés. Alors commence un jeu du chat de la souris entre ces pauvres créatures réveillées et les vivants... Enfin, là on rejoint certaines vieilles croyances de chez nous!! De quoi faire un bon film d'horreur pour Hollywood.
Pourtant n'allez pas croire, le chat n'est pas l'animal le plus maléfique de Chine... Non, loin de là! Ne croisez jamais une femme renard...


Pour quitter un peu la Chine, il existe une très belle légende en Birmanie qui concerne une race bien réelle, celle du Sacré de Birmanie. Je vous invite à aller lire la légende sur le site de Fantaisies d'Irah, mais je vous en propose mon propre résumé aussi :

La légende raconte ainsi qu'en Birmanie, vers le XVIIIe siècle, vivait un sage Lama du nom de Kittah Mun Ha, dans le temple de Lao Tsun. Il passait ses journées entre prières et méditations devant une statue de la déesse Tsun Kyan Kse, aux yeux saphirs.
Ce sage était toujours accompagné de Sinh, son fidèle ami et félin. Sinh était un chat blanc, excepté de ses oreilles, son museau, ses pattes et sa queue qui avaient la couleur du sol (signe de l'impureté de ce qui touche la terre pour les bouddhistes), et aux yeux jaunes.
La malheur arriva avec une attaque des Thaïs (ennemis jurés des Birmans), par un soir de pleine lune. Mun Ha, toujours en méditation, s'éteignit lentement le même soir. Mais Sinh, toujours à ses côtés, bondit à l'instant de la mort sur le crâne de son maître et resta en admiration devant la statue de la déesse. Un miracle venait d'avoir lieu... Son poil pris alors la couleur de l'or, ses yeux devinrent aussi bleu que ceux de la déesse et ses pattes, toujours posées sur le crâne du sage, se purifièrent et prirent la blancheur éclatante de la pureté.
Sur un regard du chat, les bonzes se ressaisirent et fermèrent les lourdes portes de bronze, ainsi le temple fut sauvé des Thaïs.
Mais refusant toute nourriture, le chat mourut 7 jours plus tard, ramenant ainsi l'âme de son maître à Tsun Kyan Kse.
Et lorsque les bonzes du temple se réunirent pour décidé de qui prendrait la place du vénérable décédé, ils virent avec stupeur les chats du temple s'inviter à leur assemblée. Ces derniers avaient subis les même transformations que Sinh et leurs yeux, autrefois jaunes, étaient tous bleus. Puis ils entourèrent le plus jeune des membres de la petite assemblée de moine, désignant ainsi la volonté du vénérable qui s'en était allé.
Depuis ce temps, les chats du temple de Lao Tsun sont vénérés et sacrés. Et l'on dit que chaque fois que l'un d'eux meurt, c'est l'âme d'un défunt moine qui s'en va rejoindre le sage Mun Ha.


Pour continuer notre tour des légendes du Chat en Asie, je vous propose maintenant une visite au Pays du Soleil Levant, le Japon!
Image Hosted by ImageShack.usContrairement aux chinois, les japonais affichent des chats partout. De nos jours, par amplitude, la coutume a touchée la Chine, mais elle vient au départ du Japon.
Voyez-vous de quelle coutume je parle? Non? Cherchez bien... quand on vous parle de restaurant japonais, quel est l'élément décoratif qui vient à l'esprit?
Un chat? Gagné! Mais attention, Maneki Neko n'est pas n'importe quel chat.
Le Maneki Neko, ou "le chat qui invite" en japonais, c'est bien sûr cette petite figurine, blanche ou dorée, que vous pouvez croisez surtout au Japon, mais aussi dans nos quartiers asiatiques, chez les commerçants de toutes sortes.
On rencontre au départ deux sortes de Maneki Neko, celui qui lève la patte gauche et attire les clients, et celui qui lève la patte droite et attire l'argent. Image Hosted by ImageShack.us
Preuve de la gourmandise de certains, depuis on trouve celui qui lève les deux pattes!! La tradition japonaise veut aussi que plus haut il lève la patte, plus grand sera le bénéfice (argent ou client) pour le commerce qu'il protège.

L'origine de cette légende remonterait au moins au temps des samouraïs (pas si loin en fait : avant 1868, si l'on considère que l'ère Meiji sonna le glas de l'époque des samouraïs) et raconte comment un groupe de guerriers japonais, qui s'en rendaient prier au temple, furent sauver de la foudre par un chat qui les salua. En effet, arrivés devant le temple, ils croisèrent un félin qui, en passant devant eux, leva haut la patte pour les saluer. Intrigués, les samouraïs s'approchèrent du chat, le trouvant bien étrange. La seconde qui suivit, la foudre s'abattait là où ils se trouvaient l'instant d'avant. En remerciement, lorsqu'ils eurent fait fortune, ils prirent l'habitude de faire de généreuses offrandes au temple devant lequel ils avaient croisé ce chat.

manekineko.jpgUne autre coutume du Pays du Soleil Levant touche en particulier un type de chat, les écailles de tortues. Vous ne voyez pas de quoi je veux parler? De ces chats, généralement des femelles, qui ont trois type de couleurs sur leur pelage : roux, noir et crème. Cette particularité est normalement due à un petit problème génétique mais cela n'empêche pas les japonais pour les considérer comme les chats du bonheur. On les appelle aussi "Mi-Ke", rien à voir avec la célèbre souris américaine (le "e" se prononçant "é" en japonais, le son se rapproche!), mais plus avec l'histoire du Maneki neko. D'ailleurs, certains Maneki neko ont cette triple couleur, blanche, noir et rousse...

En fait, il est facilement compréhensible que, dans un pays comme le Japon sujet aux tremblements de terre, un animal aussi malin, à la fois domestique mais indépendant, soit vu comme bénéfique. Il a du, en effet, sauver certainement quelques vies au cours des siècles de par son comportement anormal (comme tant d'autres animaux) avant une catastrophe naturelle.

S'il vous faut encore une preuve de l'amour que les japonais portent aux chats de tous poils, prennez l'exemple du Studio Ghibli et de leurs adorables petits félins de toutes sortes. Entre le chat-bus, Jiji le chat noir de la petite sorcière ou encore les Tanuki qui se transforment allègrement en Maneki neko... Il vous reste aussi Muta, le gros chat de "Si tu tends l'oreille", qui fait pendant à la belle statuette féline, le Baron, qu'adore observer l'héroïne du film ; et tout l'univers du "Royaume des chats".

Mais pourtant, en Chine, le chat n'est jamais absent des proverbes... si nombreux. Pour finir cet article, je vous en propose quelques uns.

-"Qu'imorte que le chat soit noir ou blanc, tant qu'il apporte des souris." Mots célèbres attribués à Deng Xiao-Ping pour expliquer l'ouverture de marché en Chine. Et en voici l'original:

-Peu importe que le chat soit blanc ou noir, s'il sait chasser les rats c'est un bon chat (不管白猫黑猫, 能抓住耗资就是好猫)

Quelques autres proverbes chinois :
-Le chat qui attrape les souris ne miaule pas.
-n chat en position de force est plus menaçant qu'un tigre, un phénix affaibli ne vaut même pas un coq.
-Un chat gâté attrape difficilement des souris.
-Si gros soit le rat, lui aussi craint le chat.
-Si c'est un rat, il craint le chat.
-Un rat dira toujours que rien n'est plus redoutable qu'un chat.
-S'il n'y est pas obligé, le chat ne monte pas aux arbres. s'il n'y est pas obligé, le lièvre ne mord pas les gens.
-Le chat et la souris dorment ensemble. (double sens possible : complicité ou promiscuité)
-Chat aveugle tombe sur un rat mort.
-Chat un jour, chien le lendemain. (désigne une personne lunatique)

C'est quelques jolies phrases sont tirées du livre, très instructif, de monsieur Darrobers (professeur à l'université Paris X - Nanterre): Proverbes Chinois, que je vous conseille à tous!

Have Fun!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Légendes chinoises
commenter cet article

commentaires

Hisa 21/09/2007 20:40

Le voilà l'article sur les chats ! ^^
Très complet en tout cas :)

La légende du zodiaque chinois restera ma préférée (et dire que je suis du signe du rat, sniiif T_T)

Chen Jie 21/09/2007 20:44

Moi j'aime particulièrement la légende du sacré de Birmanie...  ^__-

vita 30/07/2007 19:02

Il ny a pas de légendes ,contes ou mythes sur les serpents ou les dragons ?VITA

Chen Jie 30/07/2007 19:04

si, il doit y avoir...surtout sur les dragon, tigre et phénix...

gari 26/06/2007 23:48

hé bé ca c'est du blog , je crois que je vais revenir souvent ;) , car il est chargé , et l'asie en particulier sa philosophie
bouhddiste me fascine , tes photos son ... magnifiques !
pour les chats , j'ais lut que les tibhetains , disaient a une époque ,qu'ils étaient sur terre pour rendre compte aux dieux de nos activitées ... des balances quoi ;)

encore une fois félicitations pour ton blog , je crac
à bientot CHEN
ps/ SI t'es une nana ? pourquoi cet avatar ?

Chen Jie 27/06/2007 06:33

Cette légende me dit aussi quelque chose, mais je ne sais pas si c'est vraiment les tibétains qui pensent ainsi... En tout cas pour les 9 vies du chat, c'est bien bouddhiste et non égyptien comme tout le monde le croit! ^__- Merci de ta visite Gari et revient autant que tu le désires!

Kitty 20/03/2007 00:05

Chen Jie tu m'épates toujours...je vais éssayer d'économiser mes louanges car avec toi je risque de les epuiser en quelques heures, le temps de parcourir ton site ent fait ^_^
Moi qui éssaye de m'intéresser à différents sujets, je me sens bien ridicule à tes côtés :(

;) Bisous à toi

Chen Jie 20/03/2007 00:14

Mais nooonnn!!!Bon, les louanges, ça fait toujours plaisir... ça prouve qu'on fait pas ça pour rien tout de même!!Mais je ne pense pas être parfaite et mon blog loin de l'être non plus... Cet article a été écrit pour remonter le moral à une blogueuse en mal de son petit minou... qui depuis est mort -__- paix à son âme. Mais je n'ai pas cherché très loin pour faire cet article, j'adore les chats, j'ai juste un peu bouquiné, surfé ici et là et comme je n'ai pas trouvé grand chose sur le chat en chine, j'ai étendu la recherche! je connaissais déjà la légende du sacré de Birmanie pour l'avoir lu, puis pour le maneki neko... et de là m'est naturellement venu le fait que chez Ghibli, le chat est toujours présent!^^ (peut-être qu'il manque au Voyage de Chihiro... en y pensant bien...)

Kira 16/03/2007 10:28

ABSENCE


L'absence ne tue l'amour que s'il est malade au départ.


Il n'est pas d'amour qui résiste à l'absence.


L'absence grandit l'être aimé, le pare de qualités
que souvent il n'a pas et estompe les défauts qu'il a.


Les absents sont toujours assassinés à coups de langue.


Revenue de ma retraitre au calme je passe vous saluer....

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement