Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 14:53
Aujourd'hui, en prélude à un futur article sur l'architecture du Siheyuan, je vous propose un petit tour dans le vieux Pékin...

Tout d'abord, jetez un coup d'oeil à la carte! (cliquez dessus, la zone cernée de rouge apparaitra plus grande) Image Hosted by ImageShack.us
Pékin est une ville bien plus grande que Marseille ou même Paris... Imaginez donc que  son territoire (ce qu'on appelle la Municipalité en Chine... c'est au delà de la Ville elle-même donc) est d'une taille très proche de celle de la... Belgique! Et si!
Alors, un conseil, n'oubliez jamais votre carte!
Pour la ville moderne, les rues sont souvent nommées en fonction des points cardinaux, c'est plus facile pour se retrouver. Mais dans la vieille ville, les Hutong sont sinueux, tordus, tout sauf droits! Et bien entendu, leurs noms n'indiquent que très rarement la direction dans laquelle vous allez!

Si vous avez un bon sens de l'orientation, vous ne vous perdrez que pour mieux vous retrouver dans un endroit magnifique, que vous n'auriez jamais déniché avec une carte ou même un GPS. Mais si vous n'avez pas avaler une boussole à la naissance, faites donc appel à un ami chinois ou à un guide pour vous promener dans certains quartiers.

Certains me répondront qu'en Chine, les chinois parlent forcément anglais. C'est ce que j'ai l'habitude d'entendre des occidentaux qui n'ont aucune réalité de l'Asie sauf des zones balisées aux touristes. Malheureusement, en Chine, au Japon, en Corée... l'anglais, s'il est enseigner à l'école, n'est que très mal parlé en règle générale!! Ne comptez pas trop dessus. Tout comme en France d'ailleurs...

Si vous êtes débrouillards, anglais, pas anglais, chinois, pas chinois, peu vous importera et vous trouverez toujours votre chemin. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Aujourd'hui, dans certains vieux quartiers de Pékin il suffit de suivre les "têtes blondes" des occidentaux... Mais selon la période, ça ne fonctionne pas toujours! Faites aussi très attention aux vendeurs des rues, aux cyclo-pousses, ils vous harcèlent jusqu'à ce que vous achetiez quelque chose. Oubliez les, c'est à pied qu'on voit le plus de chose. s'ils ne vous lâche pas, il suffit de leur crier dessus, de vous mettre vraiment en colère, ils comprennent toujours ça! Ma mère l'a essayé!! ^__^
 Image Hosted by ImageShack.us
Voici l'entrée du Palais du Prince Gong.
Nous commençons la visite par le palais du Prince Gong. Le lieu est ancien et en très bon état car c'est un musée privé. Venez-y en mai, les fleurs sont sorties, les arbres sont verts... c'est un enchantement!
Ce palais a été construit sur le système chinois traditionnel, mettant le jardin à l'honneur. Les pavillons, qui composent ce qu'on peut appeler un palais, s'ordonnent autour de ce jardin, liés par des galeries couvertes qui montent et descendent sur des collines artificielles.

Le prince, qui se voulait un fin amateur d'arts, y a fait construire un kiosque pour la diction des poèmes. Le sol y est creusé d'un long canal sinueux où l'on plaçait une coupe. Portée par l'eau, elle se déplaçait. Quand elle passait devant un convive, celui-ci devait dire un vers, puis au suivant de poursuivre et ainsi de suite. C'était un jeu très apprécié des nobles chinois...

Le lieu n'est pas bien grand, rien à voir avec un palais européen non plus, mais c'est un havre de paix et de beauté!

Après cette visite culturelle, passons à une visite plus populaire... les Hutong. En sortant du palais, les cyclo-pousses sont déjà là, mais on les ignore. De toute manière le vieux quartier n'est pas si grand et on a pas bien loin à aller. En descendant la rue, il y a par ici de nombreuses vieilles demeures typiquement pékinoises, des Siheyuan. Souvent bien concervées, car le quartier aujourd'hui vaut de l'or, elles se cachent derrière de grandes portes rouges...
Image Hosted by ImageShack.us
Porte dans les Hutong de Pékin.
Plus elles sont belles, plus la demeure derrière n'est certainement pas négligeable!

En continuant nous descendons vers le Sud de la rue, c'est normal. Puis lorsque le mur nord du Parc Bei Hai s'annonce, nous prennons la rue qui croise la notre, remontant vers le nord-est. C'est la bonne! Là, nous longeons le lac du devant, le Qian Hai (puisqu'après vient le Hou Hai, le lac de derrière!). Quand j'y suis passée l'an dernier, des patineurs s'amusaient sur la glace, mais cet hiver était certainement trop doux à Pékin pour se livrer à ce sport.
Image Hosted by ImageShack.us
On chasse la neige puis on s'amuse... Si si, nous sommes en plein centre de Pékin!

En remontant, vers le nord, on passe le pond séparant Qian Hai à Hou Hai. Puis devant nous s'annonce une ruelle pleine de boutiques, restaurant et passants... la route est toute annoncée!!
Image Hosted by ImageShack.us
 Et voici le début de ce Hutong... déjà très fréquenté malgré l'heure matinale de cette photo!
Et un beau cyclo-pousse en prime!
Image Hosted by ImageShack.us
Et voici ce que depuis le pont... on aperçoit. Les tours du tambour (rouge) et de la cloche (grise dans le fond) ressortent déjà au dessus des maisons.

Avant de s'enfoncer à nouveau dans une ruelle, la vue dégagée autour du lac nous permet d'apercevoir le point finale de l'escapade : les tours de la cloche et du tambour. Au bout de la ruelle, pleine de surprises (j'y ai déniché une boutique de pots à thé magnifiques, ainsi qu'un petit café qui moud lui-même le café qu'il vend...), un sublime pailou, cette vieille porte en bois qui marquait le début et la fin des rues importantes dans la vieille Chine (rue habitée par un personnage vénèrable ou lieu d'un temple, école importante...). Encaissé entre les maisons, il n'a pas été facile à prendre en photo.
Image Hosted by ImageShack.us
Le pailou, grand portique en bois, parfois aussi en brique ou pierre (marbre) dans les palais, il marque l'entrée dans un lieu important.
Mais derrière, les fils électriques chinois cassent un peu le décor! -__-

Maintenant nous voila arrivés dans la rue de la tour du tambour, Di'anmen Dajie. Il nous suffit de suivre le chemin que la tour nous impose pour la retrouver... droit au nord!
Image Hosted by ImageShack.us
La tour du tambour se dresse dans l'axe de la Cité Interdite... au Nord!

Le prix d'entrée n'est pas une fortune, alors nous montons... les marches abrutent!! Tout en haut, la tour et ses tambours tels qu'ils étaient utilisés autrefois ont été reconstitués. A mon premier passage en 1998, seul restait le vieux tambour qui a fait les guerres de l'opium et son modèle flambant neuf. Cette fois c'est une armada de tambours, une clepsydre et tout un show qui s'offrent à nos yeux... et nos oreilles! Il faut dire aussi qu'autrefois, la tour du tambour et celle de la cloche rythmaient les 12 veilles de la journée chinoise, la cloche pour les 6 du jour et le tambour pour les 6 de la nuit.
En faisant un tour à l'extérieur de la tour, on observe un superbe panorama sur tout Pékin. A l'horizon, de tous côtés, une forêt de building se dresse. Au sud, la colline du charbon nous cache la vue sur la cité interdite et à sa droite le parc Beihai pointe fièrement son Dagoba blanc (pagode d'une forme particulière) fraichement restauré. Selon l'heure du jour, la vue est plus ou moins bonne, car Pékin subit depuis quelques années un "smog" de pollution terrible qui certains jour bouche le regard à plus de 100 mètres!
Au nord, la tour de la cloche se dresse... et entre les deux on devine le petit marché aux légumes et aux épices qui se tient là tous les jours!!
 Image Hosted by ImageShack.us
La tour de la cloche, prise depuis la tour du tambour.
Sa couleur grise lui vient d'avoir été construite en brique... le matériaux le plus courant à Pékin (une brique de terre gris-noir)

Voila... la visite est terminée! Il vous reste 10 minutes pour visiter encore le quartier, rendez-vous au bus en bas de la tour! ^____^
Je plaisante, prenez votre temps, il ne sert à rien de courir... c'est avec le temps que l'on découvre mieux un pays, une ville, un lieu...

Have Fun!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article

commentaires

Estelle 20/03/2007 14:34

Très jolie photos. C'est un voyage que j'aimerai faire...entre autre...Bisous

Chen Jie 20/03/2007 14:53

Merci!! Il faut le faire, ça en vaut le coup! Mais il faut aussi bien le préparer...

Moâ 20/03/2007 10:09

Kikou Chen Jie :-)))

Un sujet parfaitement ilustré et bien narré.
Excellent!
Thé une très bonne reporter...
Bisous toâ!!

Chen Jie 20/03/2007 10:41

Je me débrouille comme je peux... :$ Arrêtez les compliments, je vais finir ma vie en étant toute rouge!

Sylvia 20/03/2007 09:13

Bonjour Chen!

Elles sont superbes tes photos...ca me donne envie de prendre des vacances et de partir tout droit à Pékin ;)

Bonne journée!

Chen Jie 20/03/2007 10:40

Quand tu veux... tu sais que tu peux demander le guide! ^___-

aglagla 20/03/2007 08:28

enfin un voyage gratuit,pour démarrer la journée c'est cool.
au fait elles sont comment les vaches en chine,hé,hé,hé.....
bonne journée.

Chen Jie 20/03/2007 10:40

Les vaches de Chine ne sont pas aussi belles que toi, voyons Aglagla!^^Heureuse que le voyage t'ait plu!! Bonne journée!

DID 19/03/2007 20:40

Merci pour cette visite, j'ai révé l'espace d'un instant.

Chen Jie 19/03/2007 21:12

Mais de rien!! chaque jour, si Dieu le veut, la visite et le voyage seront gratuits!! Le rêve est le premier moyen de voyager... celui qu'au moins tout les hommes utilisent!

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement