Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 12:40
Voici un article qui sera suivit d'une suite...
Pour commencer, parlons de l'écriture chinoise, ce qui vous facine le plus, le plus souvent! ^__-

undefined
Introduction :

Le Chinois, tout d'abord, n'a rien à voir avec le japonais ou le coréen... Que cela soit dit! Ces trois langues d'extrême Asie ont des points communs, au même titre que le Français, le Russe et le Grec moderne par exemple, mais possèdent chacunes un système d'écriture propre (en plus d'une langue à la grammaire et la syntaxe très différente de ses voisines).

C'est pour cela que je prend l'exemple du français, du russe et du grec... Les trois langues ont des points communs, nous avons même des mots russes en français (parfois sans le savoir) et le grec est une des racines de la langue française.

Le chinois, contrairement au français, au russe, au grec, au coréen ou encore au japonais, n'a pas de système syllabaire ou alphabétique pour s'écrire. Ne demandez donc pas à avoir la liste de l'alphabet chinois ou même ne serait-ce que votre nom écrit en chinois, c'est absurbe et (presque) impossible!

Le coréen, quant à lui, possède le hangeul, un alphabet inventé il y a quelques centaines d'années mais son utilisation ne dépasse pas beaucoup la centaine d'année (1894 est la date officielle!). Avant le hangeul, il va de soit que les coréens, avec la présence chinois (ou japonaise... ils ont pas eu beaucoup de chance) sur leur territoire ont utilisé les caractères chinois. Il en reste l'usage pour certains noms et prénoms... et pour l'art de la peinture et de la calligraphie!

Son frère ennemi, le japonais utilise les harigana et kana pour écrire sa langue de façon syllabaire, ou phonétique. Mais il y ajoute aussi l'utilisation de quelques caractères chinois, un héritage vieux de 1200 ans. Seulement la prononciation que les japonais ont adoptés sur les "kanji", ces caractères chinois empreintés à l'époque Asuka, a quelque que peut changé et évolué en Chine depuis. Quelques kanji ont une prononciation en japonais très proche de celle toujours utilisée en "Chinois Standard", mais souvent aproximative! Si l'on ajoute le fait que les chinois et les japonais ont simplifié plusieurs fois les caractères, ou les kanji, chacun de leur côté, cela donne parfois quelques confusions. De même les sens profonds des caractères chinois n'ont pas toujours évolués de la même façon au pays du soleil levant et dans l'empire du milieu...

Mais le chinois reste pour les japonais ce qu'est le latin pour nous français!

barfeuille5.gif

I - L'écriture :

L'écriture chinois, n'étant pas alphébétique, est constituée d'idéogrammes. Comme ces derniers sont spécifiques au chinois et ont fortement évolués depuis des milliers d'années, on les appelle aujourd'hui des "sinogrammes".



Combien?
Chaque caractère n'évoque pas un simple son, il évoque une idée, qui avec le temps est devenue un son et un mot. Traditionnellement, si un nouveau mot arrivait en chinois (ce qui se passe souvent avec le monde moderne) il faudrait lui composer un nouveau caractère... Dans la réalité, vu le grand choix offert aux chinois, ils préfèrent utilisés ceux existants et composer un mot à plusieurs caractères.

Imaginez une écriture avec plus de 50 000 caractères, on ne peut manquer de vocabulaire, mais en même temps, comment tout mémoriser?!!
N'ayez pas peur, les chinois ne connaissent pas les 50 000, si déjà ils en connaissent 20% ils entrent dans la catégorie des très grands universitaires, ceux qu'on appellait autrefois des lettrés! La majorité du peuple se contente de quelques 4000 à 6000 caractères et ont recourt souvent à un dictionnaire pour comprendre ceux qui sont plus rares au cours de leurs lectures.

undefined
Pourquoi en utiliser autant?
Et bien le chinois de nos jours n'est plus composé de mots monosyllabiques. La langue vulgaire étant la plus souvent retranscrite sur le papier, cette dernière s'est fortement compliquée avec les années et la pratique.
Car si sur le papier les caractères sont bien dissemblables, dans le langage parlé il en est tout autre.
Imaginez bien que les 50 000 caractères ont dû tous trouver un son... Et qu'au bout d'un moment, les sons finissent par être semblables!!
Certains sons, comme Yi, possèdent une quantité énorme d'homophones. Une quantité qu'on ne connait pas en France... Rien que 75 caractères pour la même prononciation!! (Yi, qui peut vouloir dire "1", est le son possèdant le plus d'homophones)

Alors pour différencier les choses, le chinois s'est complexifié et est devenu pluri-syllabique. Généralement, les mots sont bisyllabiques, une association de deux caractères du même champ lexical ou de même sens (des synonymes donc!). C'est le cas de l'oeil, "yanjing" 眼睛.


Dictionnaire de chinois et l'art d'indexer un caractère :
Mais voila, je vous entendu d'ici... Comment font les chinois pour chercher dans un dictionnaire s'il n'y a pas d'alphabet???
Bonne question!! Voici l'explication...

Comme dit en introduction, le chinois est un idéogramme, au départ! C'est à dire qu'un caractère est un assemblage de pictogrammes... Vous me suivez encore?
Un pictogramme c'est une image, un dessin. Les premiers hommes qui ont voulu écrire, représenter leurs idées, leur monde, ont tout simplement dessiné ce qu'ils voyaient. Avec le temps, les dessins se sont stylisés. Puis ajoutés les uns aux autres, ils ont formé les idéogrammes.
Tracez trois arbres ensemble et les chinois comprennent une forêt  (); seulement deux et c'est un bois (). Dessinez un soleil (), pour eux c'est le jour!

Ainsi, les caractères chinois sont composés d'élèments "clés" qui leur donnent leur sens. C'est par ces "clés" ou radicaux que l'on recherche un caractère dans un dictionnaire.
Les clés sont aux nombres de 214 (déjà plus simple de les mémoriser!!) qui ont toutes un sens et sont elles-même classées par nombre de traits les composant. En voici la liste.

Pour retrouver un caractère, on regarde sa composiion donc. Normalement la clé d'index se trouve en haut ou à gauche du caractère. C'est elle aussi qui donne le sens premier du caractère, son champ lexical.
Par exemple un caractère comme "yu" , la langue parlée, présente la clé  ( en non simplifié) signifiant la parole, le discourt.
Au exemple, le caractère "zhao" , chercher, présente la clé ( en non simplifié) signifiant la main (shou), car pour chercher, il faut avoir une main... de libre (l'autre est visuellement prise par une hallebarde dans le caractère).


La prononciation d'un caractère :
Autre question vous effeure peut-être l'esprit, celle de la prononciation!!
Et oui, en France, tous petits les français apprennent en CP (et même avant pour certains) que P et E donnent le son "peu", que P et A donnent "pa".. et ainsi de suite. Hors, le chinois n'étant pas construit de la même façon, comment font les chinois pour lire un caractère inconnu et en connaître le prononciation?

Pour ceux qui, comme moi, lisent des manga, vous connaissez certainement le gros soucis des japonais de se souvenir de la prononciation des "kanji" lors de leurs examens. C'est un sujet très courant dans les manga retrassant la vie scolaire des jeunes nippons, vu qu'ils ont le malheur d'avoir la prononciation du kanji (issue du chinois) et celle des hiragana... Pour les chinois, pas de roue de secour possible, il y a donc bien un autre système que d'annoter la marge en phonétique!! ^__^

Les chinois étant très débrouillards, voir même astucieux, mais à tendance masochistes (si si... vous allez voir!!), ils ont trouvés un système pour trouver la prononciation d'un nouveau caractère. C'est encore une histoire de "clés".

Les clés qui composent le caractère influent normalement toutes sur son sens. Celle de gauche, nous l'avons vu, lui donne le sens principal actuel! Mais les autres ne sont pas là pour faire joli.
Ainsi, sur certains caractères, la clé de droite peut donner une approche de la prononciation...
Une approche? Seulement?!
Et Oui, je viens de vous le dire, les chinois sont masochistes et le plus grand proverbe en rigueur depuis des millénaires dans l'Empire du Milieu est "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!". Cette  approche n'est pas valable pour tous qui plus est. Mais on peut jouer à la roulette russe le jour où on se trouve devant un caractère inconnu...

Un petit exemple s'impose :
Reprennons "Yu", la langue : .
Yu se compose donc de la parole (Yan), à gauche, de la bouche en bas à droite (Kou) et du chiffre cinq en haut à droite (Wu). On peut dire qu'en faisant un mixe de Wu et Yan, on approche de "Yu" (attention, le "U" de "wu" se prononce comme notre "ou", et le "U" derrière un "Y" se prononce toujours comme notre "u"...).
Effectivement, là, le système fonctionnerait presque bien!
Seulement, nous verrons dans l'article consacré à la langue chinois, que la prononciation approximative ne sauve pas toujours vu qu'il y a des tons en chinois.

Pour le caractère "zhao", chercher : .
Ce n'est pas la même chose. La main, à gauche, se prononce "shou" (ce "ou" se prononçant comme un "ô" en français) et la hallebarde se prononce "ge" (proche du mot "gueux" en français, avec un "e" pour ouvert). Donc pour avoir le "zhao" (djao)... il faut se lever de bonne heure!!

Disons que les clés, pour un débutant, sont quelque chose d'important à connaitre. Elles sont utiles et elles se composent en fait des caractères de base! Si les connaitre par coeur n'aidera pas toujours à retrouver la phonétique d'un caractère inconnu, cela peut aider à discerner le sens de ce dernier et surtout à mieux mémoriser.
Il suffit après de se raconter une histoire, logique si possible, autour du caractère et on peut se souvenir que "chercher" en chinois s'écrit avec la main et la hallebarde, comme un soldat qui cherche l'ennemi, la main prête à agir avec sa hallebarde en cas d'attaque.
De même que pour "yu", la langue parlée, on peut l'expliquer sous la forme : après voir tourner 5 fois sa langue dans sa bouche, la parole est plus juste.
C'est la méthode "mémotechnique" de tous les débutants en chinois du monde entier! ^__^


Mais, comment qu'on fait pour écrire? Il y a un ordre?

ordre-traits-pt.jpgEt oui... Le chinois, contrairement à ce que grand nombre de gens pensent, ne s'écrit pas n'importe comment. En français, nous commençons à écrire un mot par la première lettre, les chinois font de même... même s'ils n'ont pas de lettre!!

J'explique : nous l'avons vu, le caractère chinois est composé de clés. Ces clés, quant à elles, sont composées de traits (c'est par leur nombre de trait qu'on les classe). Ainsi, pour écrire un caractère chinois on suit l'ordre des traits. Le premier est en haut à gauche... Puis de Gauche à Droite et de haut en bas.
Par contre, si le caractère est encerclé, comme dans un cartouche, on trace d'abord le tour, puis l'interieur avant de fermer par la base en bas!
Si le caractère est parfaitement symétrique, on commence par le centre.

Exemples :
"Zhao", chercher :
On commence par le trait horizontal à gauche, puis le grand trait vertical qui descend, enfin le petit en travers qui le barre. Puis on passe à droite avec le premier trait horizontal, le vertical qui s'arrondit, l'autre qui le percute et enfin le dernier, le point en haut à droite.

"Xiao", petit :
C'est un caractère très simple (trois traits) et central, comme celui de l'illustration au dessus. Ainsi le premier trait est celui du centre, vertical du haut en bas, avec une remonté légère du trait sur le bout. Puis comme si l'on traçait au pinceau, la main part à gauche, trace le point qui tombe comme une goutte d'eau, et finit à droite pour faire de même dans le sens inverse. La main va toujours du bas vers le haut.

"Guo", pays : ( version non simplifiée)
Comme dit plus haut, dans le cas d'un caractère encerclé comme celui-là, on trace d'abord le tour, sauf le bas. Le tour est constitué de trois traits, on en trace donc deux.
1)Le premier est à gauche, de bas en haut. 2)Puis on remonte au point de départ du premier trait et l'on trace à l'horizontale vers la droite pour courber à mi-route et descendre (d'un seul trait) à hauteur de l'arrêt du premier trait. C'est un trait complexe! 3) Vient ensuite l'intérieur, un premier trait horizontal large, 4) et un second à mi chemin de l'intérieur, plus court et centré. 5)Prenant le centre du trait horizontal supérieur, on part cette voir à la verticale pour couper en son centre le petit trait et s'arrêter en dessous. 6)On clot le signe avec un trait horizontal qui ferme le trait vertical. 7)Un point à droite, entre de demi trait et le trait de bas est apposé. 8) Il ne reste plus qu'à fermé le tour cette fois avec un dernier trait horizontal.
La Wikipedia vous propose une animation de l'ordre des traits de ce caractère.


Pour résumé, voici les règles principales de l'ordre des traits :
-Du haut vers le bas
-Un trait horizontal, puis le vertical qui le coupe
-Un trait à gauche, puis à droite
-Un trait vertical à gauche avant un trait complexe à droite
-Le socle, trait horintal du bas, en dernier
-Le trait central avant les côtés
-Trait courbant vers la gauche, puis trait courbant vers la droite
-Le point "flottant" en dernier

Je vous invite à visiter l'article de la Wikipédia qui traduit très bien le contenu du site Zhongwen (anglais), et présente une animation de l'ordre des traits.


barfeuille5.gif

Voila pour le chinois écrit, j'espère avoir été assez claire et pas trop longue ou répétitive. C'est une langue complexe dont l'écriture n'est pas en reste pour vous donner des migraines. Mais c'est aussi comme une bonne histoire policière, au suspens halletant, qui nous offre ici et là des indices pour la comprendre et se rendre compte qu'elle est souvent plus simple qu'on ne le croit!

Dans un prochain article, il se question de la langue chinoise... ou disons des langues chinoises, avec en particulier le "putonghua" ou langue commune (aussi appelée "Mandarin"). Je vous rassure, la langue est plus simple que l'écrit, il est même habituel que des étrangers parlent couremment le chinois (mandarin ou autre) mais n'aient pas le même niveau à l'écrit!

Un petit exercice pour vous, pour voir si vous avez bien compris : Petit jeu sur l'écriture chinoise
Ce site et ce jeu ne sont pas de mon crédit mais j'ai trouvé sa logique très simple et facile d'accès à toutes et tous! Amusez vous bien.

Pour ceux qui voudraient tenter l'aventure voici  : Chinois 365 un site pour apprendre au jour le jour un nouveau caractère chinois.


Have Fun...

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Le Chinois
commenter cet article

commentaires

A - Danielle 04/10/2007 21:28

JOLI BLOG ! très original ! bravo !

Chen Jie 04/10/2007 22:11

Merci ^__^

sugi la fourmiz 04/10/2007 15:21

Kikou Miss :-)
Ben dis donc c'est pas de tous repos cet langue (comme le japonais d'ailleur lol)
Très interressant ton article :-)
Un peu long (j'ai du mal avec les pavés, c'est indigeste lol)
Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
Sugi la fourmiz

Chen Jie 04/10/2007 15:30

J'ai du mal avec les articles qui ne sont pas consistants! lol ! ^__^

vinnce 04/10/2007 15:13

Merci chen jie j'adore , je vais m'y mettre !! bon aprés midi :0010:

Chen Jie 04/10/2007 15:30

Ohhh!!! Pour quand Vinnce? pour la saint Biloute?! ^__^'

jean marc 04/10/2007 15:02

félicitations pour cette article,qui a éclairé un peu ma lanterne,et enrichi quelque peu ma culture générale qui est bien pauvre sur le sujet.

Chen Jie 04/10/2007 15:30

Mais de rien!! J'espère ne pas avoir été trop soporiphique!!

Sophie (Ti Taz) 04/10/2007 12:14

Super intéressant ton article! J'aime beaucoup l'image qui nous montre l'évolution des caractères, trop bien.
Merci d'avoir partagé tout cela avec nous!
Bisous

Chen Jie 04/10/2007 12:33

De rien Sophie, heureuse de te voir par ici! ^__-

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement