Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2007 7 15 /07 /juillet /2007 15:48

Vous aurez certainement déjà compris, en parcourant ces pages, que la Chine transcrit sa langue officielle, le putonghua (langue commune) ou autrement appelé chinois mandarin, en pinyin.

Le pinyin est une transcription phonétique particulière au chinois mandarin, différente de celle de Taiwan, le bopomofo (qui a pourtant la même langue orale officielle...) et différente de celle qu'on se borne parfois à utiliser en France, la méthode EFEO (école française d'Extrême-Orient), ou encore de celle anglosaxonne, le Wade-Giles (des noms de deux linguistes).


Introduction :

Le pinyin est assez récent, comparé à l'EFEO ou au Wade-Giles (datant du 19° siècle!), il fut lancé dans les années 1950 comme un des nombreux projets communistes pour uniformiser et simplifier la langue chinoise.
C'est le 11 février 1958 que le Hanyu pinyin (prononciation de la langue chinoise han) est officiellement reconnu par la 5eme session plénière de l'Assemblée Populaire Nationale de la République Populaire de Chine.  Il sera finalement adopté en 1979 de façon officiel par le gouvernement chinois dans les échanges avec l'étranger. 
La même année, le pinyin est reconnu par l'Organisation internationale de normalisation comme étant la transcrition du "chinois mandarin". De nos jours il est la transcription la plus utilisée pour le chinois mandarin à travers le monde, même si certains universitaires français aiment nous emméler les pinceaux avec un peu d'EFEO et les américains avec du Wade-Giles! ^___-


Je rappelle que le mandarin est une langue tonale, qu'elle possède en tout 5 tons, un neutre et 4 autres.

Les 4 tons expliqués :
 ˉ Ton haut, il se prononce comme une note de musique, quand vous faites des vocalise : "Laaaaaaaaaa..." plat et régulier.
 ˊ Ton montant, il se prononce comme le ton d'une question, la voix remonte, " A bon?".
 ˇ Ton descendant puis remontant, celui-là, il n'existe pas dans notre langue... il est le plus difficile à expliquer. La voix doit d'abord descendre comme un 4eme ton, mais remonter... Le résultat est un ton chantant.
 ˋ Ton descendant et sec, imaginez que vous insultez votre pire ennemi, ça fonctionne très bien! Un ton sec, bref, cassant, et la voix descend.

Prononciation :
Voici le plus difficile et ce que tout débutant en chinois aime le moins : prononcer et répéter le pinyin à voix haute.
C'est pourtant la clé de la bonne prononciation.

Le chinois comporte plusieurs voyelles : a, o, e, i, u, ü.
Elles forment les sont suivant : a, o, e, i, u, ü, ai, ei, ao, ua, ou, ue, iu, ui, ie, in, uai, uei, üe, ün, üan, uan, iao, ian, uen (=un), on, an, en, ang, eng, ong, ing, iang.

Les consonnes sont : b, p, m, f, d, t, n, l, g, k, h, j, q, x, z, c, s, zh, sh, ch, r.
Mais leur prononciation a quelques nuances par rapport à la langue française.

B : [p] et P: [pʰ] sont à différencier!
D: [t]  et T:  [tʰ] de même.
M : [m] Reste normal, de même que N : [n].
F : [f] Ne change en rien.
L : [l] Comme le nôtre.
S : [s] devient sifflant.
SH : [ʂ] Ressemble à notre "ch" français.

H : [x] Pour un français, c'est un son inconnu... Pour un anglais ou un allemand, voir même un espagnol, il n'y a rien de plus simple. Il s'agit un H hyper expiré, tant est si bien qui ressemble un gros son roulant. Si vous avez apprit l'espagnol, prononcez le comme une rota (j), c'est le plus proche. Si vous avez étudié le japonnais, c'est le "h" de Hokkaido avec l'accent de la même île ^__- !
G : [k] un son pas si loin de notre "g", comme dans "gai".
K : [kʰ] celui à ne pas confondre avec le précédent. On y rajoute une forte expiration... comme dans "car".

Les plus difficiles du chinois :
Attentions, ces sons sont les plus déroutant pour nous occidentaux, car ils se ressembles entre eux.
R: [ʐ]  Ne ressemble en rien à une son de "r" mais plus un "j", imaginez que vous vous brûler avec une bouchée de nourriture trop chaude et vous voulez dire que c'est chaud... Le son obtenu s'en rapproche! ^__- . Le mot "Re" (热) signifie justement que c'est chaud!
X : [ɕ] Un son qui peut ressembler à notre "x" en plus sifflant. Surtout, sans expiration.
Q : [tɕʰ] Celui que les européens massacrent le plus... Le même son que le précédent mais expiré vivement. Il rappelle le son de la vapeur qui sort d'une bouilloire. "Qi" exprime justement la vapeur en chinois, au premier ton.
J : [tɕ] Encore un son barbare, que nous n'avons pas chez nous. Sans expiration, il est entre le X et Q précédent.

CH : [tʂʰ] Rien à voir avec notre "ch" français, celui est expiré fortement.
ZH : [tʂ] Ce son n'existe pas en français mais se prononce assez facilement. "Dj", comme dans le prénom anglais Joe ou Joyce.
Z : [ts] Un autre son assez simple "dz".
C : [tsʰ] un son "ts".
 
Voila, maintenant à la prochaine leçon, vous apprendrez à combiner les consonnes avec les sons des voyelles... Bonne chance!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Le Chinois
commenter cet article

commentaires

Julima 16/07/2007 15:33

En Allemagne c'est avec Wade-Giles qu'on nous embete !... Comprends pas pourquoi ...

Chen Jie 16/07/2007 18:01

Tu as encore de la chance, il y a une certaine ressemblance entre le Wade-Giles et le Pinyin...chose qui n'existe pas du tout avec l'EFEO et le pinyin!!! lol ^___^

Le Xiao Long 16/07/2007 09:54

Salut Chen Jie ;)

Il y a quelques années, j'avais publié des tableaux de concordance entre chaque transcription. Je te les passerai dès que je mettrai la main dessus, tu pourras les publier si tu veux, ils sont assez complets ;)

Chen Jie 16/07/2007 18:00

oui, j'en avais aussi... mais je sais plus où sont mes cours de civilisation chinoise de l'école du Louvre... *se gratte le crâne*

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement