Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 13:11
Aujourd'hui, je vous propose un petit tour en montagne et en poésie...

Des montagnes, la Chine en est pleine! Certaines sont célèbres, d'autres moins... Certaines sont arpentées chaque année par des milliers de touristes (dont surtout des chinois!!) et d'autres oubliées...
C'est un peu le cas des Long Shan, les collines du Dragon, que je ne saurais placer avec exactitude tellement il m'a été presque impossible de les trouver sur internet sur des sites francophones ou anglophones...
Une chose est certaine, ce ne sont pas les Longshan de Taiwan, ni de Hong Kong ou du Jilin (au Nord de la Corée) dont je veux vous parler, mais celles qui se situeraient vers le Shaanxi ou le Shanxi, voir le Gansu...
Pendant longtemps, ces montagnes ont été considérées comme se trouvant aux confins de l'Empire chinois... Ce que chez nous, nous aurions appeler les Marches!

Célèbres chez certains poètes pour leur beauté et en particulier pour un fleuve qui serpente là et dont le son très étrange évoque une voix humaine...

Le Poème qui suit est uniquement en français, dans la version traduite par le collège de traducteurs réunis par Demieville, pour les éditions Gallimard. Il date du 18eme siècle, sous la dernière dynastie au pouvoir : les Qing et son auteur m'est inconnu... Un certain Tcheou Long-tsao

Je ne connais en pinyin que son titre : "Long shan shui"
Le titre français est  : Les eaux du Long t'eou (certainement "Longtou", la tête du dragon, la gueule du dragon...)

Image Hosted by ImageShack.us
Au loin, sur les flancs du Long-t’eou, s’allongent neuf lacets 
Je hâte ma voiture et m’apprête à passer, le cœur noyé de rêves. 
Soudain j’entends des eaux qui pleurent, à côté du chemin ;

On prétend que ces eaux murmures des adieux.

 

Ce sont des flots de sang, jaillis des yeux des voyageurs, 
Et pour l’éternité chargés de leurs sanglots,

 

D’un bruit de sanglots 
Qui coulent sans cesse 
D’un bruit de poulies 
Qui tournent sans fin. 
Lorsque sonne à minuit le pipeau frissonnant, 
Que de partout le vent des frontières se lève, 
Nulle tristesse n’est plus triste 
Que les eaux du Long-t’eou.


Petites précisions que j'ai oublié dans ma précipitation ce midi :
Le pipeau, dont parle l'auteur, est un instrument "barbare" fait une feuille de roseau roulée et utilisé par les peuples "non-Han", ces barbares des frontières nord et ouest de l'Empire chinois d'alors, les peuples des steppes. Il est célèbre chez les chinois pour la tristesse de sa mélodie... il est ici donc comparé au son triste de cette cascade.

Je fais aussi un appel, à mes visiteurs sinisants, si vous connaissez l'auteur, son nom en chinois (en caractères!, en pinyin...), que vous avez sous la main la version originale en chinois de ce poème... s'il vous plait, envoyez la moi!!! T___T

Have Fun tout de même ^__-


Partager cet article

Repost 0

commentaires

vinnce 27/07/2007 06:48

bonjour excuse moi Chen Jie , j'espére que tu me pardonne je ne vais plus utiliser ce nom (cheng you) passe une bonne journée ton chti biloute !

Chen Jie 30/07/2007 08:16

Hummm... t'en vouloir Biloute... je vais voire ça... je ne sais pas encore, je réfléchis, je réfléchis! ^___- Bon lundi vinnce!! bisous à mon chtimi préféré! ^__-

alain munsch 25/07/2007 22:39

la poésie, quand elle est jolie, c'est comme une photo, elle nous entraine dans une sorte de rêve magique!

Chen Jie 26/07/2007 07:54

^___-  tout à fait! Elle met en mots ce que la photo met en image!

vince 25/07/2007 11:23

Alors l'auteur est " Biloutchin" poête chtinois ! bonne journée à toi bise

Chen Jie 25/07/2007 17:29

biloutchin... ouaiis maintenant je vois qui sait!! lol ^___- Bonne fin de journée à toi, mon ch'timi préféré!

Bool 25/07/2007 11:14

Coucou Chen !
Je viens te faire un gros bisou de Frontignan où je passe de très bonnes vacances :-)
A bientôt et merci pour les ups sur mon fil.
Gros gros bisous !!!!

Chen Jie 25/07/2007 17:30

Bonnes vacances, veinarde!! ^__-

Le Xiao Long 25/07/2007 09:49

Salut Chen Jie ;)

Y a-t-il une source célèbre dans cette montagne ? Une eau très recherchée par les amateurs de thé ? Si c'est le cas, j'arriverais peut-être à la localiser... quand j'aurai enfin sorti mes bouquins des cartons... ça sera un peu long (sans jeu de mots !)

Chen Jie 25/07/2007 17:28

Je ne suis pas certaine... j'ai pas vraiment lu ça, pour le peu que j'ai trouvé dessus...Je sais qu'en tout cas elle est au bord du désert, pas très loin de Xi'an, Luoyang et compagnie... à ce qu'il m'a semblé!

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement