Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 14:22
Temple suspendu de Xuankong, Datong , Shanxi, Chine, 1993.

Une célèbre phrase chinoise dit :  "en Chine on mange tout ce qui à quatres pattes, sauf les tables et les chaisses, tout ce qui vole, sauf les avions, tout ce qui nage, sauf les bateaux!".

Mais non! Le beau rapace n'était pas là pour finir dans une casserole, juste pour figurer aux côtés des touristes désireux de poser avec lui...

Si beau et si fier...


Je vous ai bien eu!! :0036:


Customer Reviews at eShopperForum.com

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 17:17
Taiyuan, c'est la capitale régionale du Shanxi, à l'Ouest de Pékin, au Nord de Xi'an et au Sud de Datong.
Ville célèbre pour possèder encore aujourd'hui la plus haute et la plus ancienne pagode en bois de Chine, son économie se trouve être principalement houillère et industrielle.

En 1993, les touristes occidentaux n'étaient pas si courant dans la région, le FEC (foreign exchange currency : monnaie pour les étrangers) avait encore cour (aujourd'hui chinois et étrangers utilisent le Yuan, ou kuai, en Chine), et l'ouverture et la curiosité d'un peuple, bouddhiste comme musulman, était totale.

Pour tout voyageur qui connait bien Pékin la visite du Shaanxi (région de Xi'an) ou du Shanxi (région de Taiyuan) provoque souvent la surprise. Cette zone de la Chine, de part l'ancienne route de la soie, est fortement musulmane et la vie nocturne hivernale est souvent plus développée et plus habituelle que dans la capitale (en dehors des boites de nuit, théâtres, concerts...) ou les autres régions nordiques.

Mais comme partout en Chine, la vie y est aussi très matinale!

La fierté d'un père pour son fils devant l'objectif d'une occidentale... Qu'est-il devenu aujourd'hui?
Chine, Taiyuan, province du Shanxi, Mars 1993.


La politique de l'enfant unique a d'autant plus développé depuis une trentaine d'année la fierté des parents pour leurs enfants, mais malheureusement aussi le reigne de l'enfant-roi. Parents, grands parents, oncles, tantes choyent tellement ces petits princes et princesses, surtout dans les villes, que certains problèmes en ont découlés...

Pour leur enfant unique, les familles sont prêtes à tous les sacrifices. Pour que le petit chéri est la meilleure éducation, certains poussent leur heureux petit génie à faire des prouesses et passer toujours plus de concours pour entrer dans les meilleures écoles, les meilleurs lycées, la meilleur université, s'endettant pour payer les frais de scolarité ou les cours de soutiens.

Après le Japon et la Corée, s'il existe un pays au monde où les écoles de cours de soutient font fortune, c'est la Chine, le pays des enfants-tigres (le tigre est le roi des animaux pour les chinois et donc l'animal protecteur des enfants...).


Bon voyage et bon week end de Pâques!

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 22:00
Qu'est-ce que le costume Zhongshan me direz-vous?!
Zhongshan, c'est le nom postume du docteur Sun, autrement connu en Occident sous le nom de Sun Yatsen.
Bien avant Mao, c'est lui qui démocratisa en Chine se costume simple, en coton bleu, pour les gens du peuple.

undefinedTaiyuan, région du Shanxi, Mars 1993.
Le costume Mao, les chinois ne connaissent pas... Pour eux le camarade Mao a fait bien des choses, au 2/3 bonnes selon l'exacte estimation du Parti, mais il n'est en rien responsable de ce costume!!
Seulement l'occident le découvrit après 1949, alors forcément le nom du premier homme chinois de l'époque s'imposa.

Cette tenue est aujourd'hui considérée comme vieillote et ringarde. Les jeunes préfèrent le jean depuis les années 80, les femmes osent les jupes bien plus que pendant les années les plus rouges de l'histoire de la Chine moderne, et croiser une personne en costume "zhongshan" est rarissime.

En 1993, au détour des villes de provinces, ma mère en croisa bien plus que moi 4 ans plus tard... C'est le cas de ce vieux monsieur tout fier de poser en costume et gants blancs. Nous sommes ici à Taiyuan, la capitale du Shanxi, province du Nord-Ouest de la Chine, entre Xi'an et Datong.



Bonne soirée et Han Fun!
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 19:45

undefinedXi'an, quartier musulman, restaurant de raviolis, novembre 2005.


Devant l'heure tardive (regardez l'horloge dans le haut de la photo) qui nous amène à venir remplir notre estomac criant famine, le restaurant est vide. Amusés, le personnel est aux petits soins pour ce groupe étrange de deux occidentaux et deux chinoises qui viennent tester la réputation de leurs jiaozi et baozi pur Shaanxi.

Tout fier, un des serveurs nous montre son record de paniers de bambous empilés (une vingtaine!). Pour la photo, ils sont vides et froids, mais logiquement en période d'affluance dans le restaurant, ils sont pleins et bouillants! Chapeau monsieur!!

Merci à Iban d'avoir dégainer son appareil à cet instant, il se trouve que Chen Jie devait avoir ranger son armement lourd au fond de son sac à dos à ce moment là  -__-'

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 19:25

undefined
Mosquée de Xi'an, novembre 2005, moineaux perchés sur un arbre taillé en vagues.


Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 17:00
Pour notre premier voyage à Shanghai en ces pages, je vous propose de prendre l'ambiance du vieux Shanghai,  non pas les anciennes concessions étrangères, mais la vieille ville chinoise. 

Comme à Pékin, les vieux quartiers souffrent souvent d'un manque d'entretient notoire et de l'avancée des pelleteuses. Mais  aux milieux des rues et ruelles tortueuses, dans la poussière de charbon et l'humidité remontant du Huangpujiang (un des fleuves de la ville, celui séparant Shanghai en deux), se trouve une merveille de la dynastie Ming, le Jardin Yu.
Petit écrin de verdure de 2 hectares, noyé dans la seconde ville la plus peuplée de Chine, ce chef-d'oeuvre de l'art chinois des jardins fut créé durant la seconde moitié du 16eme siècle pour un notable de la cour de justice du Sichuan (province à l'Ouest de la Chine, là où le Fleuve Bleu devient navigable).

undefined
Dans ce jardin magnifique, un des pavillons se trouve aujourd'hui séparé du reste. Il s'agit du Huxingjing (le pavillon Huxing), connu dans tout Shanghai depuis 1855 pour être une maison de thé.
La merveille se trouve monté sur pillotis au dessus d'un étang artificiel. Pour y parvenir, seuls les humains peuvent franchir le pont, justement construit en zigzag pour éloigner les mauvais génis qui auraient l'audace de vouloir traverser (et ces derniers trainant des pieds, avançant toujours tout droit, ayant peur de l'eau, ne peuvent que passer par dessus bord en tapant dans la rembarde du pont!).

undefined
Autrefois lieu de rencontre des marchands de texiles, on n'y croise plus que quelques shanghaiens débatant autour d'un jeu de dame chinois, d'une partie de mahjong ou encore grignottant les nombreuses douceurs chinoises et sirotant un thé servit dans son zhong (tasse traditionnelle chinoise). Bien qu'il soit aujourd'hui courant d'y croiser plus de toursites que de locaux.

undefined
Les lieux sont beaux, chargés... d'histoires. Mais les prix pour un thé sont à la hauteur de sa célébrité, selon le guide Lonely Planet (reste à savoir aussi si le thé est d'un choix excellent... et s'il vaut le prix qu'on le paye...).
Les lundi après-midi, de 14h à 17h, vous pouvez tout de même y apprécier une tasse en écoutant la musique aigrelette d'un petit orchestre traditionnel, cela ne vous sera pas proposé dans tous les coffe shop de la ville moderne.

undefined
En sortant, vous pouvez cette fois aller visiter le Jardin Yu 豫园 (appelé à tord par les occidentaux : Jardin du Mandarin Yu, puisque son commenditaire se nommait Pan), qui fera l'objet d'un prochain article.

Les photos de cet articles furent prises à Shanghai en 1993.


the-shanghai-huxingjing.JPGInformations complémentaires :
Nom chinois : Hu xing jing (湖心亭)
Adresse : 257 Yu yuan lu (豫园路) à Shanghai.
Horraires d'ouverture : Tous les jours de 8h30 à 22h
(le guide évasion annonce une entrée payante, pas le guide Lonely Planet...)



Bon thé et Have Fun!!
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 18:40
undefined
Guilin la changeante, Guilin la magique... sous un ciel de pluie en mars 1993. La couleur n'est due à aucun filtre, juste l'effet de la pluie qui arrive, de l'humidité qui monte. 


Have Fun!
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 18:30
Ce dimanche je vous propose un voyage... à la campagne!!
Là où l'eau et la terre font de la gadoue, là où il y a des vaches, là où il faut des bottes et un parapluie pour pouvoir avancer. Prévoyez manteaux chauds et capuches, bottes en caoutchou et des vêtements pas trop salissants!!

Où je vous emmène? Et bien... devinez! ^__-
La Normandie en hiver?? Que néni!! La Bretagne? Plus loin, bien plus loin...
Comme personne n'a trouvé, vous voila embarqué de force pour le Guangxi. 

undefined
undefinedLe Guangxi, c'est le sud de la Chine, à l'Ouest du Guangdong (comme son nom chinois l'indique... dong : est, xi : ouest), à l'Ouest de Canton si vous préférez. Là bas tout n'est qu'eau, terre, roche et... verdure!
Pour vous aidez à connecter les neurones en ce dimanche finissant, la ville la plus visité du Guangxi se nomme Guilin!

Aaahhhhh!!! Je vous vos yeux qui s'illuminent... Oui, vous voyez mieux où s'est maintenant. Mais non, je ne vous mène pas en bateau, euh je ne vous emmène pas en croisière sur la rivière Li... Je vous ouvre les portes d'un petit village de là-bas. Attention, les photos dates de 1993, aujourd'hui vous je croiseriez plus de petits vieux en costumes Mao... Les temps changent!

Il y a 25 ans, on visitait la Chine comme si s'était une expédition, un voyage d'exception. Aujourd'hui, on fait des voyages scolaires (non linguistiques) en Chine pour adolescents en mal de dépaysement...

undefinedDe ce fait, l'industrie du tourisme sur place s'adapte et ses acteurs aussi. Ce qui ont visité la Chine plusieurs fois, comme moi, s'en seront rendu compte surtout dans les villes.
Les villes poussent comme des champignons et s'étendent, comme les lotus l'été venu dans les lacs...
Cependant, on le sait, pendant que les citadins avancent de 100 mètres, les paysans en Chine reculent de dix mètres. La pauvreté et une vie difficile les poussent à changer de route, partir pour la ville, partir pour les miroirs aux allouettes que sont Shanghai, Canton, Hong Kong, Shenzhen...
Alors quand on retourne sur place, dans la campagne, 25 ans plus tard, on s'attend à retrouver un monde à l'identique, des modes vestimentaires identiques, des maisons identiques...

Ceux qui, il y a 25 ans, labouraient leurs champs préfèrent ramer une fois par jour pour guider les touristes, chinois ou étrangers, sur un des petits affluants de la rivière Li. Les maisons qui se construisaient en briques de pisé, se font aujourd'hui en parpin de béton. Les buffles d'eau sont toujours là, mais le tracteur au grosse roues de fer permet de faire en une journée ce qu'on faisait avant en une semaine. Sur le bord des champs, regardant les autres travailler, les vieillards ont depuis longtemps abandonnés leur costume d'ouvrier (ce qu'en Occident on appelle le "costume Mao"), ils portent jean, tee-shirt et basquets comme leurs petits enfants!

undefined
La saison touristique étant surtout en été, l'hiver on s'occupe un peu de sa ferme. Mais au beaux jours monsieur part prêter ses bras fort pour promener les touristes.
La vie n'est pas pourtant rose autour de Guilin, mais pour le touriste qui arrive aujourd'hui, il n'a pas toujours conscience qu'il croise là les mieux lotis de tous...

undefined
Adaptés au monde d'aujourd'hui, les autorités aussi savent ce qui plait aux touristes et ce qu'il ne faut pas montrer. Les fermes font encore parties de certains circuits, mais plus rarement. Depuis la région de Yangshou propose mieux : des grottes, des parcs regroupant et expliquant les minorités locales (qui à dit zoo humain??), des spectacles et des sons et lumières...

undefinedIl est probable que ce vieux monsieur n'ouvre plus depuis longtemps sa porte aux cars de touristes européens. Ni sa famille, si elle vit encore à la campagne.
undefined Quelques vues de l'intérieur de cette maison chinoise du sud, aux murs en briques de terre et paille, au sol de terre battue et aux chaises en bambou local!

Si vous observez bien derrière le vieil homme, dans le coin à gauche de la photo, vous constaterez qu'habiter une maison en pisé n'empêche pas d'avoir une bonne vieille télévision!!

Dernière chose, le nouvel an chinois n'était pas bien loin en arrière au moment de la photo, car les sentences parallèles de la porte de la cuisine sont bien rutilantes. ^__-


undefinedEt pour clore la promenade, je vous avez promis des vaches... désolée! C'est des buffles! :0036:


Bonne promenade et Have Fun!!
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 21:02
Défiant les lois de la physique, suspendu entre ciel et terre comme pour mieux interferrer au près des Dieux en faveur des hommes, le temple de Xuankong  (Xuankong si 悬空寺) se situe au Sud-Est de la ville minière de Datong, dans la province chinoise du Shanxi.

undefined
Accroché depuis plus de 1400 ans à flanc de falaise du le massif des monts Heng (Hengshan), ce petit temple bouddhiste attire depuis des décennies des cars de touristes, bien plus qu'il ne peut en accueillir.
Imaginez donc, les pavillons sont réunis par des corridors et des ponts, mais aucun ne permet à deux personnes de se croiser de front!! 

Il s'agit aussi un des rares temples en Chine mélangeant en son antre les trois "religions" chinoises par excellence : bouddhisme, confucianisme et taoisme. Même si le bouddhisme n'est pas tout à fait une religion en soit, ni d'aileurs le confucianisme, et guerre plus le taoisme (mais le conversation serait longue et sera donc peut-être un autre jour le sujet d'un article à part!!).

Construit de bois et de brique, il date lui aussi de la dynastie des Wei du Nord, comme les sculptures des grottes de Yungang et la Muraille oubliée.


Bonne visite et Have Fun!! ^__- 
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 23:03
Datong, ville ouvrière du Nord de la Chine, est aujourd'hui la capitale mondiale du charbon. Mais il fut une lointaine période, sous la dynastie des Wei du Nord, où elle fut capitale d'un empire...

Aujourd'hui tout n'est plus que poussière de loess soufflée par les vents du désert, recouvert par le poussier de charbon. Datong se trouve être un grand centre industriel de Chine du Nord, la première mine de houille à ciel ouvert du monde et la grande usine de locomotives du pays. Avec plus de 2 millions d'habitants, cette petite cité de province est presque autant peuplée que la capitale de sa région (Taiyuan) du Shanxi.

undefinedPhoto prise par Domi, en Mars 1993.

L'histoire de la ville bourdonnante d'activité remonte à la fin du 4eme siècle de notre ère. A l'époque le peuple "barbare" des Toba (peuple de la racine linguistique turque) unifia les territoires du Nord. Se sinisant, ils adoptèrent les coutumes chinoises comme l'administration mandarinale, se mirent à l'agriculture (comme tout peuple du désert et des steppes, ils étaient nomades et éleveurs) et développèrent le bouddhisme. En 494, la cour des Wei du Nord bougea vers Luoyang (plus au Sud, au Henan, sur le fleuve jaune). A cette époque les grottes de Yungang (patrimoine mondiale de l'humanité) furent creusées et sculptées de plus de  50 000 statues de toutes tailles.

Pour protéger la ville, un tronçon de la grande muraille fut érigé là, juste aux pieds des grottes de Yungang. Depuis lors quelques vestiges des Wei toisent les touristes du haut de leurs 1600 ans d'âge.


Have Fun!!
Repost 0
Published by Chen Jie - dans Photos de Chine
commenter cet article

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement