Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 20:22
Pour continuer dans l'univers des manga, je vous propose une petite virée dans le monde loufoque de Tsukasa Hojo et de City Hunter.

City-Hunter-massue-sd.jpg

L'auteur :
Tsukasa Hojo 司 北条 est un mangaka de renom dont la plus part des oeuvres, City Hunter, Cat's eye, Family Compo, Angel Heart, sont célèbres de part le monde. Voici l'histoire d'un homme humble et pourtant exceptionnel.

C'est en 1979 que Hojo va voir sa vie changer du tout au tout...
Plus simplement, en 1979, le jeune étudiant de vingt ans qu'est Tsukasa Hojo se présente à un concours organisé par la grande maison de publication japonaise qu'est la Shueisha : Le 18eme Prix Tezuka (du nom du grand Mangaka Osamu Tezuka, père du manga actuel dans ses grandes lignes, héros national au Japon). Il arrive second et se voit proposé un contract pour une oeuvre à publiée dans la revue de la Shueisha, le célèbre magazine mensuel Shonen Jump!

City-Hunter---Cat-s-eyes.jpg Quelques mois plus tard, en 1980, sort dont "Je suis un homme", sa première oeuvre sous licence, oubliée depuis. Son contract renouvelé, Hojo va rencontrer son premier très succès l'année suivante avec son oeuvre la plus célèbre hors du Japon : "Cat's eye". L'histoire de trois soeurs à la recherche de leur père artiste disparu. Mais pour retrouver ce dernier, elles cherchent à rassembler ses oeuvres et pièces de collections. Seulement, pour ce faire, elles ne choississent pas le chemin le plus simple ni le plus légal et volent! Elles sont donc connues et poursuivies sous le nom de Cat'eye.
Cette oeuvre, au dessin encore maladroit, recevra un succès inattendu et fera de Hojo une des grandes valeurs sûres de la Shueisha. Si bien qu'on lui laisse carte blanche pour créer la suivante...

C'est là que va naître l'anti-héros le plus pervers du monde, nous parlons de Ryo Saeba, alias City Hunter, l'étalon de Shinjuku (quartier central de Tokyo) ou encore le plus grand pervers du Japon...
En 1985, Tsubasa Hojo se lance donc, après le succès de Cat's eye et de la nouvelle "XYZ" parue en 1983, dans une nouvelle aventure nommée City Hunter. L'idée lui serait venue aucours d'une discussion un soir avec des amis, cherchant un type de héro pas vraiment ordinaire... Et le moins que l'on puisse dire, Ryo n'est pas ordinaire!!

City Hunter ne vous dit rien? Vraiment? Et le nom de Nicky Larson vous parle plus?
Car oui, si en 1983, victime de son succès, Cat's eye est transposée sur le petit écran japonais en version animée, en 1987, Ryo et Kaori, héros de City Hunter, subissent le même traitement et vont être diffusés de par le monde. En France, c'est le Club Dorothée qui en aura l'honneur en le rebaptisant Nicky Larson.

City-Hunter---Saeko-Nogami--.jpg Résumé de l'histoire :

Ryo Saeba est celui que l'on surnomme dans tout Tokyo : City Hunter. Laissez lui un message sur le tableau des petites annonces de la gare de Shinjuku, accompagné des lettres XYZ, et il accourera à votre secour.
Cependant, Ryo est aussi connu pour ne répondre qu'aux demandes de femmes, si possible très jolies. Boureau des coeurs le Ryo? Dans ses rêves!! Bien que se prennant rateaux sur rateaux avec ses manières de dépravé, cela ne l'empêche pas de faire "mokkori" à tout va!
Mais le soucis de Ryo ce n'est pas les femmes, non... C'est une femme! Qui ça? Son assistante...
Car si Ryo est sensible aux charmes de toutes les femmes, il est totalement imperturbable devant ce garçon manqué qu'est Kaori Makimura, la petite soeur de son ancien partenaire. Mais pourquoi une femme deviendrait l'assistante d'un tel homme? Et si c'était dans le but de préserver la gente féminine de ce pervers sur jambes qu'est Ryo?


Loin d'être une oeuvre pour enfants, on peut classer City Hunter dans les Shonen, pourtant avec les sous-entendus (et plus!!) graveleux qui peuplent les pages du manga, on aura tendance à le ranger dans la famille des Seinen, ces manga pour jeunes adultes.
Car si City Hunter n'est pas vraiment ce qu'on peut appelé violent, son héros reste un pervers notoire et Hojo s'amuse très bien le faire courir après tout ce qui porte jupon, sans oublié la réaction très naturelle de Monsieur quand une fille lui plait!
Ce n'est par pour autant une oeuvre perverse, non! A travers les travers (on peut le dire) de son personnage principal, on découvre Tokyo, ses quatiers chauds, ses habitudes et sa criminalité. Loin d'être immorale, cette oeuvre présente au contraire la lutte contre la criminalité par le biais d'un personnage loin d'être parfait, juste humain.

City-Hunter---Kaori-Makimura.jpg Car oui, Ryo Saeba n'est pas parfait, on le sait. Pourtant, face au danger cet homme change du tout au tout. Expert en armes à feu, il excelle en particulier avec son Magnum 357. Sous ses airs de voyou se cachent un ours au grand coeur qui ne sait pas refuser un service, surtout lorsqu'il s'agit d'une joli femme. Mais gare à la massue de sa partenaire!
Hilarant, percutant, City Hunter est une oeuvre désaltérante et pleine de vie. Un petit moment de plaisir où l'humour si particulier de Hojo, encore loin des ambiguités délicieuses de Family Compo, est déjà là. Et oui, on entre là dans le sujet préféré de maître Hojo : le sexe et l'amour dans un monde aussi strict , rigide et codifié que peut encore l'être le Japon moderne.

Au niveau du style, je conseille aux débutants dans l'oeuvre de Hojo de commencer par City Hunter ou Cat's eye. Ces oeuvres les plus anciennes sont certainement celles qui peuvent présenter le plus de maladresses dans le dessin. Mais Hojo est un dessinateur hors norme, sans avoir fait d'école d'art, dont certains mangaka sans talents sortend bardés de diplomes. Il possède son style propre, bien personnel qui les années allant se reproche de plus en plus de la perfection d'une photo. Si les premiers tomes de la série peuvent paraitre maladroits, l'humour nous le fait oublier. Mais les tomes suivants sont un régale pour les yeux. Qui plus est, l'édition de luxe, sortie au Japon pour les vingt ans de carrière de son auteur, se trouve agrémentée de pages couleurs et de couvertures splendides!!

City Hunter est un manga en 35 tomes, histoire terminée, réalisé entre 1985 et 1992. La série animée, malheureusement fortement sensurée dans sa version française du Club Dorothée, comporte quelques 140 épisodes réalisés de 1987 à 1991, ainsi qu'un film, deux OAV, trois épisodes spéciaux pour la télé, des CD-drama, une pièce de théâtre et surtout un film live, en 1992 avec Jackie Chan.

En 2001, Ryo Saeba a reprit sur service dans le nouveau manga de Tsukasa Hojo : Angel Heart. Mais suite à une réaction violente des fans de City Hunter, en rapport avec la mort d'un des personnages clés, Hojo présente désormais Angel Heart comme une suite alternative de City Hunter.

city-hunter-manga.jpg Carte d'identité du Manga :
Auteur : Tsukasa Hojo
Titre : City Hunter (Shintîhantâ)
Editeur japonais : Shueisha
Editeur français : Panini Comics (J'ai Lu pour la première édition du manga en 36 tomes sous le nom de Nicky Larson)
Nombre de volumes edition originale : 35 édition normale, 32 édition deluxe
Nombre de volumes sortis en France : 12 volumes (édition de luxe)
Années de production du manga : 1985-1992
Prix indicatif du volume : 9,95€

Un site sur City Hunter pour en voir plus.

Je tiens à préciser que les images présentes sur cet article sont la propriété exclusive de leur auteur, Tsukasa Hojo, de ses ayants droits, Shueisha et Panini Comics pour la France, et sont présentes dans cet article à titre de présentation et d'illustration de l'oeuvre de monsieur Hojo. Je n'en possède en rien les droits et merci de ne pas les copier.

Bonne lecture et Have Fun!!


Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Manga
commenter cet article

commentaires

Hisa 01/10/2007 13:23

En manga, jamais lu non plus hélas. Et on peut dire que ceux qui possèdent les volumes en édition "j'ai lu" ont en fait une vraie mine d'or !
Je ne connais donc que Nicky Larson, en VF mais à l'époque Club Do, j'étais vraiment contente de les voir !
Après, j'aimerai bien les avoir en manga, mais 36 tomes à près de 10 € chacun, ça fait plutôt mal -_-
Idem pour Angel Heart dont j'ai pu lire quelques volumes quand même.

Après, je n'ai plus qu'une chose à dire : mokkoriiiii ! xD

Chen Jie 01/10/2007 13:35

Une mine d'or l'édition j'ai lu??Tu les trouves partout d'occas aujourd'hui tellement c'était une édition de m**de!!! >__

Quichottine 01/10/2007 01:01

Il faudrait vraiment que je me décide à emprunter des mangas dans une bibliothèque et de les lire... parce que tu vois, c'est vraiment un univers qui m'est totalement inconnu !

Chen Jie 01/10/2007 01:32

Pas n'importe lesquels... choisi bien!!Si tu as la chance de commencer avec un bon auteur et le premier tome, sur une histoire qui te plait, je pense que pourais ne plus décrocher!! ^__-

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement