Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2008 3 30 /04 /avril /2008 14:00
A l'Egypte ancienne sa mythique reine Hatchepsout, à la France Catherine de Médicis, à l'Angleterre Elizabeth 1ère et à la Chine l'oubliée Wu Zetian (武則天).
Quel pays n'a pas sa souveraine à l'histoire contestée et contestable?!


L'histoire officielle :

Wu Zetian (625-705) fut la première femme chinoise a prendre le pouvoir, bien avant les complots et l'écran de perle de Cixi.
Née sous la dynastie Tang, elle venait d'une famille aux origines humbles. Son père, à force de relations, évolua de simple maître d'oeuvre à Duc de la ville Taiyuan (actuellement capitale du Shanxi).

Cependant, quand la jeune fille de la famille Wu entra à la coure de Chang'an (capitale d'alors, actuelle Xi'an), la gloire familiale était trop neuve pour qu'elle puisse en bénéficié. Elle fut donc admise au gynécée de l'Empereur Taizong, entre l'âge de 12 à 14 ans, au rang le plus bas... Quand le vieillard s'éteignit, elle n'avait que 24 ans environ et le destin lui réservait le sort habituel des cocubines sans enfant : le monastère.

Par chance, ses charmes aguichèrent l'héritier qui la fit sortir du monastère et l'accueillit dans son gynécée en tant que 5eme dame du palais!
Ce rang élevé sera le premier pas vers le trône que Wu Zetian convoitait tant. L'enfant docile de l'époque Taizong énvolée, elle devint la femme la plus intrigante du palais et évinça à force de complots toutes ses rivales. Nourrit d'une ambition sans limite, elle ira jusqu'à provoquer la chute de l'Impératrice elle-même (en l'accusant du meutre de sa fille nouveau-née).
A partir de là, elle prend part au gouvernement de l'Empire, conseillant et soutenant le Fils du Ciel... Visionnaire, elle préconisera la baisse des impots, l'aide à l'agriculture et une certaine liberté d'expression. En même temps, elle est célèbre pour avoir favorisé plus que jamais le Bouddhime.

Mystérieusement quand l'empereur meurt, ses deux fils aînés étaient déjà hors compétition pour le trône, le troisième (un enfant) laissera quelques temps les coudées franches à l'Impératrice qui prit la régence.

L'histoire officielle continue en rapportant qu'elle ira jusqu'à enfermer ce troisième fils, pour laisser officiellement le trône à son jeune frère et gouverner l'Empire comme elle le désirait.
Elle prendra le nom officiel de Sainte mère et Empereur Divin, changera de place la capitale (passant de Chang'an à Luoyang plus à l'Est), et fonde une dynastie qui n'aura qu'un seul empereur (elle-même) : Les Zhou 周.

Quand elle meurt à 80 ans en laissant à ses fils un Empire retourné par sa politique de fin de règne et la rébellion de 704.


Le roman :

Seulement voila, cette histoire est la version officielle des annales Tang. Chacun sait que l'Empire du Milieu était un état régit par la loi paternaliste, écrasant le rôle de la femme au simple rang de reproductrice.

Si la curiosité vous guide pour découvrir une version qui fut certainement tout autre. Si la vie d'une femme sulfureuse historiquement vous passionne, je vous propose un livre dont les pages vous feront entrapercevoir un autre portrait que celui dressé par les historiens chinois.

Impératrice, c'est le titre du livre, mais ce fut surtout le titre postume que les chroniqueurs mirent 44 ans à se concerter pour enfin l'accorder à Wu Zetian.


L'auteur :

Shan sa
, jeune femme française d'origine chinoise, est auteur et poète. De nombreuses fois récompensée pour ses oeuvres littéraires écritent dans la langue de Molière ou celle de Confucius.
Impératrice est son 10 eme ouvrage publié en France et le 4eme ayant reçu un prix (Prix des lecteurs du Livre de Poche en 2005).


Résumé de l'éditeur :


Elle est née dans la fabuleuse dynastie Tang du VIIe siècle.
Elle a grandi au bord du Long Fleuve, où elle apprenait à dompter les chevaux.
Elle est entrée au gynécée impérial où vivaient dix mille concubines.
Elle a connu les meurtres, les complots, les trahisons.
Elle est devenue impératrice de Chine.
Elle a connu la guerre, la famine, l'épidémis.
Elle a porté la civilisation chinoise à son apogée.
Elle a vécu entourée de poétesses, de calligraphes, de philosophes.
Elle a régné sur le plus vaste empire sous le ciel, dans le plus beau palais du monde.
Elle est devenue l'Empereur-Sacré-Qui-Fait-Tourner-La-Roue-d'Or.

Son nom a été outragé, son histoire déformée, sa mémoire effacée. Les hommes se sont vengés d'une femme qui avait osé devenir empereur. Pour la première fois depuis treize siècles, elle ouvre les portes de sa Cité Interdite.


Carte d'identité du Roman :

Titre : Impératrice
Auteur : Shan Sa
Editeur : Albin Michel/ Le livre de poche
Année d'édition : 2005
Prix indicatif : 7,50€

Extrait du roman : Albin Michel


Bonne Lecture et Have Fun!

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans Romans et Récits
commenter cet article

commentaires

Julie 18/05/2008 23:45

J'ai adoré ce livre ! Et La joueuse de Go du même auteur est excellent aussi !

Chen Jie 19/05/2008 06:51


Je dois avoir Les 4 vies du Saule mais la joueuse de Go chez moi... A prévoir pour dans quelques mois quand j'aurai plus le temps pour lire!! ^__-


monique bluesy 01/05/2008 16:26

je note ce titre, j'ai lu "l'impératrice de la soie" de José Frèches. sur l'histoire de Wu Zeitian

Chen Jie 01/05/2008 17:13


C'est une des impératrices qui a le plus inspirée les romanciers!! ^__-


Emilie S. 30/04/2008 15:16

ouai j'ai lu ce livre sur cette impératrice et je dois avouer que c'est un de mes livres préférés concernant la Chine. Quelle femme je dois l'avouer
Bye

Claire Ambi 30/04/2008 14:48

La plume de Shan Sa est aussi belle qu'elle, douce, légère, discrète et pourtant d'une très grande force.

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement