Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:48
Comme tous les peuples, les chinois ont toujours craint les fantômes et autres revenants, les contes et récits fantastiques de la littérature classique chinoise sont peuplés de guhunyegui (孤魂野鬼 - "esprits orphelins et fantômes sauvages") et autres esprits malveillants n'hesitant pas à se venger de leur pauvre sort sur d'innocents vivants.

Se situant au milieu de ce bestiaire aussi bien fourni que son cousin japonais, voici venir le festival des fantômes, une date estivale qui depuis environ 2000 ans colore de lumière la 15eme nuit du 7eme mois lunaire.


Une fête principalement populaire :
Selon la pensée populaire, Diguan Dadi , Gouverneur terrestre, célèbre son anniversaire le 15eme jour du 7eme mois (ce qui tombe souvent entre aout et septembre selon le calendrier lunaire). Tous les ans, pour cette fête, il ouvre les portes des enfers et libère les fantômes des âmes en peine, retenues aux Enfers pour cause d'une mort violente ou d'une vie de mauvaises actions.
C'est pourquoi tout le monde dépose boisson et nourriture à l'attention des esprits, pour leur offrir réconfort et leur demander protection (surtout pour ne pas se faire attaquer), et banquette toute la nuit dans la joie et la bonne humeur.

Traditionnellement on pense que Yin et Yang, principes sombre et lumineux, mort et vivant, froid et chaud, s'associent pour former l'univers mais que trop de Yin et trop peu de Yang entraîne un déséquilibre néfaste au Monde. Hors les fantômes sont par essence Yin et les vivants sont Yang (avant d'être Yin si on est une femme...). Les recommandations de ce jour spécial sont de ne pas trop s'activer en extérieur et d'honorer proprement les esprits.

Pour cette raison, on connaît ce festival sous le nom de Guijie, ou littéralement fête des fantômes.


Les Origines :

Une fête bouddhiste :
Cette tradition est la sinisation de la fête bouddhiste d'Ullambana.
Le sûtra Ullambana est le nom du texte religieux bouddhiste donnant la solution pour "sauver ceux qui sont suspendus à l'envers", manière imagée de présenter les âmes en peine des défunts non-honorés.

Importée, cette célébration s'est installée sur le sol de l'Empire du Milieu relativement tard. On note une première influance dès l'époque des Han (début de notre ère), première vague du Bouddhisme sur la Chine.
Mais l'inscription définitive dans les traditions se fait il y a environ 1500 ans, à l'époque de la dynastie du sud Liang (époque dite des 6 dynasties : Song, Liang, Qi, Chen, Wei et Zhou) ou de la dynatie du nord Wei (selon des sources divergeantes, mais cela implique la même époque).

Une fête taoiste :

Dès cette époque, les anales de la dynastie des Wei du Nord attestent l'assimilation taoiste de la fête par l'utilisation du nom de Zhongyuanjie. Zhongyuanjie fait appel à la division traditionnelle du calendrier taoiste en trois périodes pour l'année.
La première période, 上元 shangyuan, est régie par le Gouverneur céleste (Tianguan 天官), la fête des lanternes en célèbre l'anniversaire. La seconde période, 中元 zhongyuan, est régie par le Gouverneur terrestre (Diguan 地官), célébré par Zhongyuanjie. Enfin, la troisième et dernière période, 下元 xiayuan, est régie par le Gouverneur des Eaux (Shuiguan 水官), sa fête se célèbre le 15eme jour du 10eme mois de l'année lunaire.

Parallèlement, les prêtres taoistes sont aussi connus depuis des centaines d'année en Chine pour être des pourfendeurs de démons, des exhorcistes en puissance. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le seul moine de la série de trois films "Histoire de fantômes chinois" est taoiste...


Un banquet d'anniversaire :

Pour honorer le Gouverneur terrestre, autrement dit le Dieu des Enfers pour les taoistes, et les âmes errantes des défunts non-honorés pour les Bouddhistes, on dresse en ce jour des banquets.

Les banquets bouddhistes, yulanpenhui, sont uniquement végétariens selon la tradition bouddhiste et se déroulent exclusivement dans le cadre des temples et monastères.

Les banquets appelés pudu
se déroulent souvent à la faveur de la nuit et marquent l'association de deux des grandes religions de la Chine, taoistes et bouddhistes priants souvent de concert pour libérer les défunts.
Le sens même du nom de cette seconde cérémonie signifie "passage", illustrant l'acte de délivrance des fantômes, le changement d'impurs en purifiés.

De grands banquets  (ou grands pudu) ont lieu devant les temples généralement le 15eme soir du 7eme mois. Ils sont remarquables par le dépot d'une grande lanterne sur une longue perche de bambou sur le côté du temple qui signifie que les démons, fantômes et autres esprits errants sont invités à la fête. Plus la hampe est haute, plus le festin prévu est important...
Pour tenir en respect les esprits perturbateurs, on dispose un autel en papier et trois figurines de papiers représentant le Dieu du Sol, le Dieu des montagnes et enfin Zhong Kui le roi des fantômes, un esprit dont le visage est si laid qu'il effraie tous les esprits.
On place aussi des talismans pour protéger les convives humains, tels des épées, des miroirs ou des ombrelles, tous en papier.

De même pour honorer les invités fantômatiques, des tablettes de papier remplacent les tablettes ancestrales de ses créatures "sans-nom".
Il est courant que dans la tradition asiatique on puisse se délivrer d'un fantôme à partir du moment où l'on a pu trouver son nom, preuve ainsi que l'on se souvient de lui!

Le banquet se cloture avec la danse de Zhongkui, le pourfandeur de démons. Interprétée par un moine taoiste ou un acteur de troupe de théâtre, aucun humain n'y assiste pour sa sécurité car le but n'est ni plus ni moins de détruire tout esprit malin qui aurait la délicieuse idée de vouloir rester sur place!


Pour autant, en Chine la tradition accorde au 7eme mois d'être celui des fantômes. Rien n'empêche les habitants d'un quartier, les résidents d'un immeuble, les propriétaires d'un commerce de faire leur propre banquet tout au long du 7eme mois, avec le concours de moines, auquel les riverains sont conviés.

Les Pudu les plus réputés du monde chinois se trouvent à Taiwan, Hong Kong et Singapour.

Plats de cérémonie :
Qui parle de banquet pense immédiatement recettes et mets succulants. En Chine l'art de la table étant synonyme de "vivant", il va de soit qu'il accompagne toute cérémonie.
Pour célébrer les défunts on met la viande, en particulier le porc, à l'honneur. A la différence des banquets bouddhistes, aucune restriction n'est faite sur les plats servis aux convives. Au contraire, plus la viande est grasse, plus cela est bon signe.

Pour l'occasion, les éleveurs engraissent leurs porcs en prévision des grands pudu de Zhongyuanjie. Et au moment de présenter l'animal entier sur la table de banquet, roti et laqué, on oubliera point de lui placer une sucrerie dans le museau pour qu'il ne médise pas de son maître devant le Gouverneur terrestre (qui reste après tout le Dieu des Enfers!).

Un autre festival des lanternes :


Enfin, dans la région de Shanghai on dépose cette même nuit des lanternes en formes de lotus sur les eaux du fleuve Pu à la mémoire des noyés.
La tradition veut aussi que cette même nuit (nuit de pleine lune), on honore la mémoire du plus célèbre des poête chinois, Li Bai, qui se serait noyé un soir de pleine lune en voulant embrasser le reflet de la belle nocturne sur l'eau. Li Bai avait justement la réputation de copieusement abuser de l'état de l'ivresse pour écrire ses vers.

Certains font un rapport entre Shangyuanjie (la fête des lanternes) et Zhongyuanjie entre le fait que les lanternes de la première célébration sont suspendues, alors que celles de la seconde sont posées.

Dans d'autres régions du Monde chinois, notamment Taiwan, on brûle du papier monnaie pour honorer les ancètres, comme à la fête des Morts (Qingmingjie). Zhongyuanjie devient alors une fête de plus pour faire preuve de piété filiale, vertu primordiale pour la culture chinoise classique.


Superstitions?
Recommandations :
Ne pas célébrer de mariage le 7eme mois de l'année.
Ne pas déménager le 7eme mois de l'année.
Ne pas faire d'activités extérieures trop intenses le 7eme mois de l'année.
Ne pas fréquenter de lieux peu susceptibles d'être néfastes (lieux de morts violentes, prisons, abattoirs,...).

Ces recommandations traditionnelles du Zhongyuanjie feraient sourire celui qui n'a jamais vécu un été en Chine, en Corée ou au Japon, cela va de soit.
Mais qui connaît le climat exhuberrant de l'été asiatique, terriblement chaud et inconfortablement humide, comprendra qu'il peut en faire s'agir que d'une présence d'esprit! (sans humour volontaire)

Se retrouver tard le soir, à la fraicheur de la nuit, voila une chose qu'il est encore courante même à Pékin en été. Loin de penser forcément à célébrer les fantômes, les chinois se délacent de la chaleur quotidienne sur les trottoirs de leur quartier, une bière dans une main, une tranche de pastèque dans l'autre, discutant des faits divers avec les voisins ou les passants.



Dates des prochains festivals :
2008 - 15 Août
2009 - 3 Septembre
2010 - 24 Août
2011 - 14 Août
2012 - 31 Août


Lien externe : la fête d'O-Bon (ou Urabon) est la transition littérale de Ullambana au Pays du Soleil Levant et se tient aussi durant la période estivale, du 13 au 15 juillet. C'est une fête bouddhiste plus accès sur la piété filiale et la réunion de famille.


Have Fun!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fanny 27/08/2009 14:54

Bonjour Chen Jie,
J'avais déjà trouvé quelques informations sur cette fête, mais pas aussi précises que les tiennes. J'arrive malheureusement à Shanghaï dans l'après-midi du 4 septembre, ce n'est pas de chance... Comme je vais passer 3 semaines au Gansu et dans l'est du Qinghaï, j'espère bien voir quand même quelques traditions et festivités intéressantes, avant mon retour à Shanghaï pour la dernière semaine.
Félicitation pour ton site, très beau visuellement et très bien documenté.

Chen Jie 02/10/2009 15:49


Très bon voyage... bon ok maintenant tu dois déjà être sur le retour... zut!
Je suis certaine que le Gansu doit valoir le détour... humm tellement de noms de sites archéologiques dans le coin qui me font rêver depuis des années en plus...

J'espère que tu nous rapportes plein de merveilleux souvenirs à partager!


Jim 22/09/2008 21:14

Mmm ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un article de toi ^^

J'adore tous les éclairages que tu y apportes, bonne fin de journée Chen ^^

mengs-zhi 22/09/2008 11:03

Encore merci pour ces connaissances que tu nous fais partager, aujourd'hui je suis un peu moins ignorante....
Je serai donc à Pékin après cette fête, j'arrive le 27/9 .
Dommage ! Bonne journée.

Chen Jie 22/09/2008 16:44


De rien... j'oublie un peu parfois de suivre le calendrier chinois pour la publication des articles aussi!! -__-'
Mea Culpa!


mengs-zhi 22/09/2008 02:34

Alors aujourd'hui c'est ma fête.....je suis ravie d'être accueillie dans la communauté de "L'Empire du milieu" signalée par ces images aléatoires qui sont très chouettes.Bonne nuit.

Michka/Le Pirate :0051::0032: 21/09/2008 21:58

t'es drôlement documentée MinouChen :D
:0010::0071:

Chen Jie 22/09/2008 06:33


Ba autrement je n'écrirais pas d'articles...


Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement