Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 21:11
Certains passant sur ces pages seront certainement déjà au courant, le dernier opus du blockbuster américain "Pirates des Caraïbes" a été censuré en Chine.

La décision peut vous paraître excessive pourtant je vous propose de vous la présenter objectivement et clairement expliquée.

Image Hosted by ImageShack.us
Voila, la censure ne prend pas tout le film mais concerne principalement
le rôle de Chow Yun-Fat, acteur de Hong-Kong plus que célèbre en Chine depuis plus de 20 ans, celui d'un pirate chinois de Singapour (et voila le cliché... un gros, Singapour n'est pas chinoise... enfin passons! ).

Selon l'article de Xinhua, que vous pouvez lire ici en français, il ne manquerait au film que la moitié du jeu de l'acteur chinois et en particulier la scène où celui-ci récite un vers d'un célèbre poème chinois à Miss Elizabeth Swan, l'héroïne. Il est évidant que cela ne gâche pas la compréhension du film...

Mais voila, quand on aime le cinéma, quand on aime l'art et que l'on considère un film, bon ou mauvais, comme une oeuvre d'art, il est toujours difficile d'admettre qu'on en censure un morceau pour quelque raison que ce soit!

Free Image Hosting at www.ImageShack.usSeulement, il semblerait que l'explication soit la suivante :
Le personnage de Sao Feng, le chef des pirates de Singapour, n'est pas des plus plaisantes à voir. Couvert de cicatrices, longue moustache et barbe filaire, crâne rasé, les ongles longs à la mode impériale, ce serait certainement ce dernier détail, un peu trop caricatural, qui aurait déplu à l'Administration d'Etat pour la Radiodiffusion, le Cinéma et la Télévision.

Vous ne comprenez peut-être pas totalement alors je vais approfondir le sujet. Les ongles longs, démesurément longs pourrait-on dire, étaient autrefois le signe distinctif des mandarins, des personnages de haut rang dans l'administration ou la famille impériale. Pour simplifier, se laisser pousser les ongles, au point qu'ils deviennent de longues serres, était la preuve que vous n'aviez pas besoin de
travailler de vos mains.
Pour les communistes c'était surtout un signe d'oisiveté, la preuve de la décadence du gouvernement impérial. Alors, lors qu'un chef pirate arbore ces ongles là, ajoutant au fait qu'il soit chinois, couturé de cicatrices... forcément, ça ne plait pas! (Cela dit en passant, les ongles trop longs sur les cordages... ça doit pas être le pied!)

Nous pourrions répondre que, déjà dans le premier opus, il y avait un petit sous-entendu lancé aux français, mais comme Lord Becket nous avons envie de répondre "c'est de bonne guerre".
Puis quand on voit le maquillage du soit-disant pirate français dans le 3, on a presque envie de rire que c'est impossible qu'un pirate ait pu ressembler à ça, mais c'est inutile. Nous savons tous que de toute manière Hollywood est une usine à cliché!

Imaginez pourtant que les DVD de copies illégales, qui circulent déjà dans toutes les boutiques de disquaires de Chine, doivent certainement présenter la version originale, non-censurée, du film américain!! Ironique, vous ne trouvez pas?

Partager cet article

Repost 0
Published by Chen Jie - dans News Ciné
commenter cet article

commentaires

Michka :0014: :0010: 18/06/2007 22:12

ironique! c'est sûr!

Chen Jie 19/06/2007 10:23

Et oui... l'empire de la démesure... c'est aussi la Chine! ^__-

Avis aux lecteurs

Paris-Beijing vous rappelle que les textes et photos de ce site sont tous régis par la loi française et internationale du Copyright.
Ainsi toute reproduction, intégrale ou partielle, sans permission écrite et signée de leur propriétaire est interdite.

Merci infiniment de votre compréhension.

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Recherche

Proverbe du jour

« Un ami c'est une route, un ennemi c'est un mur. »

Suivez le guide


Toc toc toc

Qui est là??

Il y a actuellement curieux se baladant sur O-B... et seulement voyageur(s) dans ce coin de Chine!

Référencement